Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









«Gilets jaunes» : moins de 19.000 manifestants dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur


Dimanche 5 Mai 2019 modifié le Dimanche 5 Mai 2019 - 22:16




Les manifestations de «gilets jaunes» ont rassemblé, samedi, un total 18.900 personnes à travers la France, dont 1460 à Paris, selon un décompte du ministère de l'Intérieur.

Le week-end dernier, ils étaient 23.600 manifestants à battre le pavé des différentes villes de France. Alors, que le 17 novembre dernier, date du début de ce mouvement de contestation inédit, avait réuni 282.000 personnes.

Il s'agit du troisième samedi consécutif où la mobilisation est en baisse, relèvent certains médias de l'hexagone dont certains imputent cet essoufflement à un sentiment de « lassitude » qui commence à poindre chez les « gilets jaunes ».

Mais le mouvement a reçu samedi le soutien de 1400 acteurs du monde de la culture parmi lesquels des comédiennes comme Juliette Binoche ou Emmanuelle Béart, des écrivains comme Edouard Louis ou Annie Ernaux qui ont publié une tribune sur le site du journal Libération.

L'acte 25 des "gilets jaunes" intervient donc malgré les annonces faites récemment par le président français Emmanuel Macron, censées répondre aux revendications du mouvement pour davantage de pouvoir d’achat et une équité sociale et fiscale.

Ces mesures, ajoutées à celles déjà annoncées en décembre dernier par le chef de l’Etat français, vont coûter, selon l’exécutif, un total de 17 milliards d’euros financés par des mesures d'économies sur la dépense publique.

Elles portent principalement sur la baisse des impôts, la revalorisation du Smic, la défiscalisation des heures supplémentaires, la revalorisation des petites retraites et la mise en place d'une retraite minimum de 1.000 euros.

Mais ces mesures ne semblent pas satisfaire les « gilets jaunes » qui ont reconduit leur mobilisation pour le 25ème samedi consécutif.

A Paris, où la préfecture de police a décidé d’interdire "tout rassemblement revendicatif" sur la célèbre avenue des Champs-Elysées, mais également "dans un périmètre comprenant la présidence de la République et l'Assemblée Nationale" et le secteur de Notre-Dame de Paris, ravagée récemment par un terrible incendie, seules trois manifestations ont été autorisées.

Des manifestations ont été également organisées dans d’autres villes comme Lyon (centre-est), Toulouse (sud-ouest) ou Montpellier (sud).

Ces manifestations se sont globalement déroulées dans le calme, malgré quelques jets de projectiles et de lacrymogènes en région.
Dimanche 5 Mai 2019 - 09:25

Atlasinfo (avec AFP)




Nouveau commentaire :
Twitter