Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Georges Wassouf couronné "Roi du bel canto" en clôture de Mawazine 2017


Dimanche 21 Mai 2017 modifié le Dimanche 21 Mai 2017 - 15:41

La légende de la chanson arabe, Georges Wassouf, a été couronné "Roi du bel canto" lors d'un concert sans pareil, samedi soir à la scène Nahda, à la clôture de la 16è édition du festival Mawazine rythmes du monde (12-20 mai).




Georges Wassouf couronné "Roi du bel canto" en clôture de Mawazine 2017
Pour manifester son amour et son affection à son idole, la foule, très enthousiaste et énergique, a réservé un accueil des plus chaleureux à "Sultan Attarab" par une clameur fervente mêlée de battements de mains et parsemée de cris.

Malgré sa maladie, l'inimitable virtuose Georges Wassouf, qui par sa seule voix soulève les cœurs, a offert une soirée inoubliable à ses fans nostalgiques et fidèles à la voix connaissable entre mille.

Tantôt assis, tantôt debout, la légende Georges Wassouf n’a pas démérité. Il a interprété avec brio ses plus beaux tubes tels "Saber w radi", "Khsert koli nass", "Bayaâ lhawa" et "Lhawa soultan".

Quand il interprétè sa chanson "Kalam ennas", il va être rapidement accompagné par ses fans qui vont finalement chanter à sa place.

Mêlant virtuosité et humour dans un style empreint d'originalité et d’audace, symbolisé par une manière inédite et unique dans l’interprétation que l'artiste adulé dans le monde arabe ne cesse d'affiner à chaque montée sur scène, Georges Wassouf a su combiner les atouts du "tarab" et les exigences de son large public.

De belles mélodies, des paroles hors pair, une voix chaude et un répertoire des plus riches… des ingrédients qui ont suffi à encenser le public.

Par sa voix toujours captive, Georges Wassouf a provoqué l'enthousiasme de ses fans, qui, malgré la chaleur, sont venus nombreux rencontrer leur star tant attendue.

Icône de la chanson arabe, Georges Wassouf a commencé sa carrière à l’âge de 6 ans dans les fêtes de mariage où il interprétait les chansons classiques de Oum Kalthoum et Warda. À 12 ans, il est repéré par le producteur George Khoury qui le fait connaître au public.

En 1980, il participe à l’émission Studio El Fan et compose ensuite l’album Soltan El Hawa, pour atteindre ainsi un succès sans précédent, ce qui lui vaudra le surnom de "Sultan Attarab".

À 55 ans, et avec plus de 30 albums à son actif, Georges Wassouf est l’un des chanteurs les plus prolifiques du monde arabe.

Véritable vitrine de la musique arabe, la scène Nahda a mis en vedette cette année les meilleurs représentants du tarab, de la dabkeh et du répertoire khaliji, à savoir Sami Yusuf, Majid Al Mohandis, Nawal Al Zoghbi, Mohamed Al Salem, Hussein El Deek, Fares Karam, Najwa Karam, Tamer Hosni, et Georges Wassouf. La chanson marocaine a été également en force sur la scène Nahda avec Asmaâ Lamnawar et Hatim Ammor.

Depuis 2001, le festival Mawazine Rythmes du Monde est le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc. Avec plus de 2 millions de festivaliers pour chacune de ces dernières éditions, il est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde et le premier en Afrique.

Par Malika MOJAHID
(MAP)
Dimanche 21 Mai 2017 - 08:10





Nouveau commentaire :
Twitter