Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









France : inculpation du haut fonctionnaire du Sénat soupçonné d'espionnage


Jeudi 29 Novembre 2018 modifié le Vendredi 30 Novembre 2018 - 20:08

Soupçonné d'espionnage au profit de Pyongyang, un haut fonctionnaire du Sénat français qui ne cachait pas ses amitiés nord-coréennes a été inculpé jeudi pour "trahison" et "intelligence avec une puissance étrangère".




France : inculpation du haut fonctionnaire du Sénat soupçonné d'espionnage
Déféré un peu plus tôt dans la journée au parquet de Paris, Benoît Quennedey a été présenté à un juge d'instruction qui l'a inculpé pour "trahison par livraison d'informations à une puissance étrangère", "recueil en vue de livraison d'informations à une puissance étrangère" et "intelligence avec une puissance étrangère", a-t-on appris de source judiciaire.

Conformément aux réquisitions du ministère public, il a été placé sous contrôle judiciaire, ce qui signifie qu'il n'a pas été écroué. Il a désormais interdiction de quitter le territoire français, d'exercer sa profession, et des interdictions de contacts, selon cette source.

Interpellé dimanche soir, M. Quennedey avait été placé en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret, près de Paris, dans le cadre d'une enquête ouverte en mars. Les enquêteurs cherchent à savoir s'il a effectivement "fourni" des informations confidentielles au régime de Pyongyang.

M. Quennedey est un des administrateurs de la Direction de l'architecture, du patrimoine et des jardins de la chambre haute du Parlement franaçais, en charge de la division administrative et financière.

Mardi, la présidence du Sénat a annoncé qu'il avait été suspendu "provisoirement" de ses fonctions, et que son bureau avait été perquisitionné.

Ce haut fonctionnaire d'une quarantaine d'années, originaire de Dijon (est), a consacré plusieurs travaux à la Corée du Nord.

Président de l'Association d'amitié franco-coréenne, il a voyagé à de multiples reprises dans l'ensemble de la péninsule coréenne depuis 2005, selon le site des éditions Delga qui ont publié son ouvrage "La Corée du Nord, cette inconnue".

En 2013, il a également signé chez un autre éditeur un essai intitulé "L'Économie de la Corée du Nord, Naissance d'un nouveau dragon asiatique".

Dans une vidéo postée en 2017 sur Youtube on voit le haut fonctionnaire expliquer que "la Corée du Nord est l'objet de tous les fantasmes. (...) Toute personne qui parle de la Corée du Nord s'expose, si elle ne prend pas les thèmes habituels, à se voir rétorquer qu'elle ne peut être qu'un suppôt du pire régime au monde", ajoute-t-il.
Jeudi 29 Novembre 2018 - 23:38

afp




Nouveau commentaire :
Twitter