Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









France: Le FN change de nom pour sortir du "trou d'air" de la présidentielle


Samedi 10 Mars 2018 modifié le Dimanche 11 Mars 2018 - 07:28




France: Le FN change de nom pour sortir du "trou d'air" de la présidentielle
Le congrès du Front national s'ouvre samedi avec l'objectif de rebaptiser le parti français d'extrême droite pour sortir du "trou d'air" de la présidentielle, et en présence de l'ancien influent conseiller du président américain Donald Trump, Steve Bannon.

"Bienvenue à Steve Bannon qui vient s'adresser au FN demain (samedi) à notre congrès. Les peuples se réveillent et reprennent leur destin en main", a écrit vendredi soir dans un tweet Louis Aliot, vice-président du Front.

L'ancien conseiller de Trump, qui s'exprimera en personne devant le congrès, "incarne le rejet de l'establishment, dont l'un des pires symboles est l'UE de Bruxelles. Il a compris comme Trump, Matteo Salvini (chef de la Ligue italienne, alliée du FN, Ndlr), la volonté des peuples de reprendre leur destin", a ajouté M. Aliot.

La présidente du FN, Marine Le Pen, est assurée d'être réélue lors du congrès, faute de concurrent, même si des doutes persistent sur son avenir. La fille du fondateur de la formation, Jean-Marie Le Pen, veut avec un changement de nom parachever la refondation de son parti engagée depuis son arrivée à sa tête en 2011, en vue des élections européennes l'an prochain où elle croit à une victoire des populistes comme en Italie.

"Nous sommes à un tournant de l'histoire de notre mouvement (...). C'est un rendez-vous avec le pays que nous ne devons pas rater", affirme la finaliste de la présidentielle, battue par Emmanuel Macron mais qui a engrangé un record de près de 11 millions de voix (33,9%) au second tour.

Selon elle, le principe d'un changement de nom du FN a été validé par une "courte majorité" de militants, invités à se prononcer dans un questionnaire dont les résultats seront présentés samedi. Mais son père Jean-Marie Le Pen conteste le scrutin. Un cadre frontiste dit aussi avoir eu écho d'une "courte majorité +contre+ le principe d'un changement de nom".

Mme Le Pen proposera dimanche une nouvelle appellation, qui n'a pas encore été dévoilée, et qui sera soumise à un vote ultérieur des militants, par courrier.

Atlasinfo avec AFP
Samedi 10 Mars 2018 - 15:17





Nouveau commentaire :
Twitter