Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









France: Edouard Philippe annonce la création d'un Parquet national antiterroriste


Vendredi 13 Juillet 2018 modifié le Samedi 14 Juillet 2018 - 09:43

Le Premier ministre a par ailleurs annoncé la création d'une cellule de suivi, dès leur sortie de prison, des détenus radicalisés.




La lutte antiterroriste était jusque-là confiée à une section du parquet de Paris. Mais "nous considérons ensemble qu'il est désormais nécessaire de permettre à un procureur de se consacrer à temps plein à la lutte antiterroriste", a estimé le Premier ministre lors d'un discours au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Pour Edouard Philippe, la France devait se préparer à faire face à un nouveau défi : celui des détenus terroristes et de la radicalisation en milieu carcéral.

Le premier ministre français a fait savoir à ce propos que près de 450 détenus terroristes ou radicalisés devraient être libérés d'ici fin à 2019.

Le gouvernement devra également "renforcer le suivi des personnes placées sous contrôle judiciaire", a affirmé M. Philippe précisant que "le non-respect de ce contrôle judiciaire par les personnes mises en examen pour faits de terrorisme doit entraîner une réponse judiciaire systématique".

"D'ici au mois de septembre, une instruction interministérielle sera adressée aux procureurs de la République, aux services pénitentiaires et à l'ensemble des services d'enquêtes et de renseignements afin de sécuriser le partage d'informations en cas d'incident dans le respect des mesures de contrôle judiciaire", a-t-il indiqué.

Parmi les mesures annoncées par le premier ministre figure également la création d'une cellule chargée du profilage des terroristes. Elle aura pour but de "dégager des critères objectifs de dangerosité chez les individus radicalisés" afin "d’éclairer les processus sous-tendant le basculement d’un ou plusieurs individus dans le terrorisme", a-t-il expliqué.

Cette cellule de profilage s’appuiera sur les publications déjà réalisées à ce sujet "par des chercheurs ou des organismes privés et publics", mais elle conduira aussi sa propre étude sur "les caractéristiques communes aux auteurs d’attentats ou de tentatives d’attentats", a précisé M. Philippe.

La France s’est dotée, depuis le 1er novembre dernier, d’une loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme qui prévoit des mesures spécifiques en matière de contrôles aux frontières, de perquisitions et de saisies.

Le texte prévoit aussi des mesures spéciales en matière de périmètres de protection, d'assignation à résidence et de surveillance individuelle.

Entre autres mesures prévues dans ce cadre, la loi élargit le périmètre des contrôles dans les zones frontalières, aux abords des aéroports, des ports et gares et autorise les préfets à fermer provisoirement des lieux de culte.

Vendredi 13 Juillet 2018 - 13:58





Nouveau commentaire :
Twitter