Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









France - Aubry adresse un timide satisfecit à Strauss-Kahn


Mardi 11 Mai 2010 modifié le Mardi 11 Mai 2010 - 14:02

Martine Aubry a assuré mardi se réjouir du travail de Dominique Strauss-Kahn, le directeur du Fonds monétaire international (FMI) qui est aussi son rival potentiel pour la prochaine élection présidentielle de 2012.




Les deux dirigeants socialistes faisaient jeu égal dans les sondages depuis plusieurs mois mais Dominique Strauss-Kahn, à la faveur de la crise financière dans laquelle il joue un rôle important, semble avoir pris l'ascendant ces dernières semaines.

Selon un sondage Ifop pour Paris-Match, à paraître jeudi, l'ancien ministre de l'Economie gagne quatre points, à 27%, dans le palmarès des personnalités socialistes que les Français voudraient voir briguer l'Elysée, contre 12% pour Martine Aubry.

"Je ne jette jamais un coup d'oeil aux sondages qu'ils montent ou qu'ils baissent", a commenté Martine Aubry à l'issue d'un entretien avec François Fillon à Matignon.

Si la crise financière européenne a offert une grande visibilité au directeur général du FMI, des voix s'élèvent au sein du PS français pour contester la cure d'extrême rigueur imposée à la Grèce par l'institution.

Pour les socialistes, la ligne de crête est étroite.

Comment approuver le plan de sauvetage de la Grèce, mis au point par l'Union européenne et le FMI, assorti de mesures d'austérité drastiques, alors qu'ils contestent les mesures de restriction budgétaire décidées par le gouvernement français ?



"LA PERSONNE DONT VOUS PARLEZ"

Martine Aubry, absente sur la scène nationale depuis 15 jours pour cause de déplacements en Inde et en Chine, a été interrogée sur ce "paradoxe".

Elle a adressé un satisfecit à Dominique Strauss-Kahn sans jamais citer son nom devant les journalistes.

"Je pense que si la personne dont vous parlez n'était pas à la tête du FMI, la situation serait peut-être pire qu'aujourd'hui donc je m'en réjouis", a-t-elle assuré, déplorant en revanche que l'Union européenne ait réagi moins vite que le FMI pour venir au secours de la Grèce.

Une demi-douzaine d'ouvrages sont en cours de publication ou de préparation sur Dominique Strauss-Kahn, nourrissant les rumeurs sur ses intentions présidentielles pour 2012.

"Je ne lis jamais ce genre de livre", a expliqué Martine Aubry. "J'ai beaucoup d'autres choses à faire pour essayer de défendre la France et les Français."

Anciens ministres rivaux du gouvernement de Lionel Jospin entre 1997 et 2002, aux Affaires sociales et à l'Economie, Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn ont allié leurs forces en 2008 pour prendre la direction du Parti socialiste.

Le PS doit désigner son candidat à l'Elysée par le biais de primaires en 2011. Pour l'instant, le calendrier précis n'a pas été adopté et il fait l'objet de tractations entre socialistes.

Les partisans de Dominique Strauss-Kahn, dont le mandat au FMI court jusqu'en 2012, militent pour que les primaires se tiennent le plus tard possible en 2011.


(Laure Bretton, édité par Yves Clarisse)

Mardi 11 Mai 2010 - 14:01

Reuters




Nouveau commentaire :
Twitter