Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Football Leaks: la Fifa "doit enquêter sur Infantino", selon Blatter


Mercredi 21 Novembre 2018 modifié le Jeudi 22 Novembre 2018 - 12:47




Après les révélations sur les relations privilégiées entre le président de la Fifa Gianni Infantino et la justice suisse, la commission d'éthique de la Fifa "doit ouvrir une enquête sur Infantino", juge Sepp Blatter dans un entretien à l'AFP.

"La commission d'éthique de la Fifa comme la commission de conformité doivent faire quelque chose et ouvrir une enquête concernant M. Infantino", a déclaré mercredi M. Blatter.

"Où est la transparence prêchée par M. Infantino lors de son élection ? Il devrait saisir lui-même la commission d'éthique pour montrer qu'il est transparent", a ajouté M. Blatter, lui-même suspendu par la commission d'éthique de la Fifa pour un paiement controversé de 2 millions de francs suisses à Michel Platini.

Les Football Leaks ont révélé que M. Infantino avait eu deux rencontres informelles et secrètes avec le procureur fédéral suisse Michael Lauber, quelques mois après son élection à la présidence de la Fifa.

Sous pression depuis ces révélations, M. Lauber a justifié mercredi le bien-fondé de ces deux rencontres: "Ce type de rencontres avec les parties plaignantes est normal et régulier, notamment dans les affaires complexes", s'est défendu M. Lauber qui supervise depuis septembre 2015 les nombreuses enquêtes ouvertes après le déclenchement du vaste scandale de corruption à la Fifa.

"M. Infantino a rencontré plusieurs fois M. Lauber alors que moi, depuis l'ouverture d'une procédure à mon encontre en septembre 2015, j'ai été seulement interrogé une seule fois, c'est un monde", a relevé M. Blatter.

L'ancien patron du football mondial a assuré que Michel Platini, qui a le statut de témoin assisté dans cette procédure "a été entendu depuis lors. Mon avocat a même assisté à une audition. Moi je n'ai pas été entendu".

M. Lauber a rejeté mercredi les reproches de lenteur concernant les 25 enquêtes ouvertes dans le dossier Fifa, dont celle concernant MM. Blatter et Platini. Il a répété que certaines pourraient être closes en 2019, soit par un classement soit par un renvoi au tribunal.

Mercredi 21 Novembre 2018 - 18:43

Atlasinfo (Source AFP)




Nouveau commentaire :
Twitter