Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Fin de la crise budgétaire à Washington, Trump crie victoire


Mardi 23 Janvier 2018 modifié le Mardi 23 Janvier 2018 - 19:19




Le président américain Donald Trump a salué comme une grande victoire de son camp le compromis budgétaire temporaire conclu lundi au Congrès mettant fin à la fermeture partielle du gouvernement fédéral, le "shutdown", qui menaçait de faire tourner le pays au ralenti.

A l'issue d'intenses tractations, les leaders démocrates du Sénat ont accepté un texte assurant le financement de l'Etat jusqu'au 8 février, avec l'objectif affiché de trouver un accord sur le sort de centaines de milliers de clandestins arrivés jeunes aux Etats-Unis, connus sous le noms de "Dreamers" (Rêveurs).

"Je suis content que les démocrates aient décidé de se montrer raisonnables", s'est félicité Donald Trump dans un bref communiqué lu par sa porte-parole Sarah Sanders.

Un peu plus tard, M. Trump a renchéri sur Twitter. "Grande victoire pour les républicains, les démocrates cèdent sur le shutdown", a écrit le président.

"Rendez-vous à la table de négociations!", a-t-il ajouté à l'adresse des démocrates, en référence aux discussions qui devront avoir lieu pour un accord définitif.

Conséquence directe de cette sortie de crise: l'occupant de la Maison Blanche participera bien en fin de semaine au Forum économique de Davos, en Suisse. Un an presque jour pour jour après son arrivé au pouvoir, il aura l'occasion d'y livrer vendredi sa vision de "L'Amérique d'abord" devant un parterre de chefs d'Etat, dirigeants d'entreprises et stars d'horizons divers.

La pilule a un goût amer pour l'aile gauche du parti démocrate qui voulait poursuivre le bras de fer: le vote sur ce budget temporaire est finalement passé sans contreparties fermes sur l'immigration de la part des républicains.

Ce compromis, adopté par le Congrès, a été promulgué lundi soir par Donald Trump, a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué.

Le premier "shutdown" de l'ère Donald Trump aura donc duré trois jours. Le dernier, qui remonte à 2013, sous l'administration du président démocrate Barack Obama, avait duré seize jours.

"Les démocrates ont réalisé que leur position était indéfendable", a lancé tout sourire Sarah Sanders lors de son point de presse quotidien en milieu de journée.

Mardi 23 Janvier 2018 - 07:36

Atlasinfo (avec AFP)




Nouveau commentaire :
Twitter