Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Festival des Andalousies Atlantiques : la mémoire partagée entre Musulmans et Juifs hautement célébrée à Essaouira


Samedi 2 Novembre 2019 modifié le Dimanche 3 Novembre 2019 - 12:16

Une soirée mystique, empreinte de communion et de partage, a été organisée dans la nuit de vendredi à samedi à la Zaouia El Kadiriya d'Essaouira (Maroc), qui a bien voulu ouvrir ses portes aux Musulmans et Juifs, le temps de faire revivre et célébrer hautement cette mémoire partagée.




Festival des Andalousies Atlantiques : la mémoire partagée entre Musulmans et Juifs hautement célébrée à Essaouira
Une soirée exceptionnelle aux sons et chants religieux, qui a illustré cette capillarité très étroite et ces liens de convivialité, de fraternité et de vivre-ensemble qui unissaient depuis des siècles Musulmans et Juifs à Mogador, abstraction faite de leurs religions ou leurs cultures, et montré encore une fois que le Maroc, en général, et la cité des Alizés, en particulier, demeure "cette terre bénie de tous les possibles".

Une veillée si symbolique où Musulmans et Juifs ont eu la chance de chanter des "Qsaids", qui incarnent ce patrimoine en partage du sacré au profane et du Samâa aux chants de la Synagogue.

Justement, plus besoin de démontrer ni même d'affirmer qu'à Essaouira, les valeurs de paix, de tolérance, d'ouverture, de partage, de compréhension de l'Autre et d'acceptation de la différence relèvent de la réalité quotidienne.

La preuve en est cette belle soirée, la première du genre à rester incontestablement inscrite, avec fierté et grande joie, dans l'histoire rayonnante du Festival des Andalousies Atlantiques, un événement annuel unique dans le monde à rassembler chaque année des milliers de festivaliers venus des quatre coins de la planète, ainsi que des artistes musulmans et juifs pour chanter ensemble, jouer de la musique ensemble et partager ce qu'ils ont en commun, cet amour pour la paix et le vivre-ensemble.

C'est dire que dans la cité des Alizés, le pari est amplement gagné, car au Festival des Andalousies Atlantiques, loin de l'aspect festif, c'est l'Ecole d'Essaouira en matière de paix, de tolérance et du vivre en commun qui brille, chaque fois, de mille feux.

Chose toute logique, car Essaouira est l'incarnation de ce Maroc, à la fois moderne et authentique, une terre bénie et un modèle à suivre en matière de tolérance et du vivre-ensemble, non seulement dans le monde arabe mais aussi dans le monde entier.

Approché par la MAP, M. Hicham Dinar, Moqadem de la Zaouia El Kadiriya, a dit toute sa joie et son grand bonheur de voir ladite Zaouia ouvrir ses portes aux Marocains de confessions musulmane et juive, le temps de "célébrer, dans la communion et l'allégresse, ce riche patrimoine que nous avons en commun".

"C'est un grand honneur que la Zaouia El Kadiriya d'Essaouira abrite cette soirée mystique, compte tenu de son dynamisme et de son engagement en faveur de la promotion de l'Islam tolérant et du juste milieu, celui qui prône la fraternité, la paix et le respect entre les religions", s'est-il félicité.

Il a, en outre, salué le travail formidable que font les petits adeptes de la Zaouia El Kadiriya en prenant le temps d'apprendre et d'interpréter, avec une voix angélique, ces belles "Qsaids" et ces chants religieux.

"Ce sont de belles retrouvailles pour mettre en lumière également ces liens exemplaires basés sur la fraternité et le respect mutuel qui nous ont toujours unis, mais aussi cette proximité qui relevait de leur quotidien", a-t-il poursuivi, faisant observer que cette soirée a permis de faire revivre ces rituels qui existaient à Essaouira depuis des siècles, comme en témoignait l'existence de groupes de musique andalouse, composés de Musulmans et de Juifs qui surfaient en toute aisance entre la langue arabe et l’hébreu.

Dans ce sens, il a tenu à rappeler que des chanteurs de confession juive apprenaient par coeur des "Qsaids" en arabe qu'ils n'hésitaient guère à chanter.

Cette soirée mémorable s'est déroulée en présence notamment du Conseiller de Sa Majesté le Roi et président fondateur de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay ainsi que d'autres personnalités issues de divers horizons.
Samedi 2 Novembre 2019 - 13:51

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter