Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira : Projection du film-documentaire "Sous les vents de Mogador"


Dimanche 29 Octobre 2017 modifié le Dimanche 29 Octobre 2017 - 21:54

La projection en avant-première du film documentaire "Sous les vents de Mogador", de son réalisateur, Abdel Mouzi, a eu lieu dimanche à l’espace culturel Dar Souiri, dans le cadre du Festival des Andalousies Atlantiques d’Essaouira, dont la 14è édition vient de prendre fin.




D’une durée de 1h30, ce film documentaire met en vedette la coexistence, la cohabitation et le vivre-ensemble, qui ont toujours régné dans cette ville authentique du Maroc Atlantique et où, Marocains de confessions juive et musulmane, et des étrangers de différents cieux, éprouvaient cette joie et cet amour de vivre ensemble, des siècles durant, en harmonie et dans une parfaite compréhension et un respect mutuel exemplaire.

Le film documentaire livre également une série de témoignages recueillis auprès de Mogadoriens de naissance, juifs et musulmans, à l’instar de Joseph Sebag (Libraire), Sidney Corcos (chercheur et ex-directeur de musée), André Azoulay (conseiller du Roi), ou encore Mina Mghari (professeur d’histoire à l’Université Mohammed V), et Hassan Hamouche (Enseignant), sur cet esprit de fraternité, de convivialité, de compréhension, de partage et d’ouverture qui existait à Essaouira, depuis sa création par le Sultan Sidi Mohammed Ben Abdellah et jusqu’à nos jours.

Le film zoome également sur la richesse et l’authenticité du patrimoine architectural et civilisationnel de la cité des Alizés, en tant que carrefour et espace vivant et exceptionnel de brassage des cultures, de bon voisinage, et de lieu de coexistence "exemplaire" entre les religions, avec un focus sur le caractère "universel et humain" de cette cité emblématique résolument ouverte sur l’avenir.

Cette œuvre artistique se veut aussi "un appel urgent" à la résilience et à la résistance aux aléas de l’Instant, à la lutte contre les stéréotypes et les clichés favorisant la fracture et l’oubli, à la préservation du cachet et de l’authenticité de la ville d’Essaouira en tant que patrimoine de l’humanité, et à la revivification de la mémoire collective des Souiris.

Auparavant, le public a eu droit à la projection d’une série de photographies d’archives qui dataient de 1920, et qui illustrent plusieurs espaces chargés d’histoire et de spiritualité (Synagogues et Zaouïas), les remparts, quartier Mellah, et l’Ile de Mogador, où encore des coins à forte importance socio-économique, à l’instar du port historique de Mogador et ses fortifications, ou encore les marchés aux graines et aux légumes.

Dans une déclaration à la MAP, M. Abdel Mouzi, a fait savoir que la réalisation de ce film documentaire, avec le concours de l’Association Essaouira Mogador, a eu lieu entre janvier et juillet derniers, notant que le tournage de ce film a été motivé par la volonté de mettre en avant cet esprit de tolérance, et cette cohabitation exemplaire, qui a toujours existé entre les familles souiries, abstraction faite de leurs confessions.

"Dans la réalisation de ce film documentaire, j’étais à la fois guidé par une certaine curiosité mais aussi par la volonté de creuser pour connaitre davantage l’histoire de la ville de Mogador, et faire revivre cette mémoire collective", a-t-il dit, notant qu’Essaouira vit actuellement sur l’histoire et la richesse de ce qui était la ville de Mogador.

Il a, en outre, mis en avant la richesse culturelle et la notoriété dont jouit actuellement sur la plan national et international, la ville d’Essaouira notamment, grâce à une série de festivals qu’abrite annuellement la Cité des Alizés, saluant, au passage, les efforts inlassables déployés par l’association Essaouira- Mogador dans la préservation de cette mémoire collective et la promotion des valeurs du respect mutuel, de paix, de tolérance et du vivre-ensemble qui font, certainement, la richesse et la singularité de l’identité nationale.

Atlasinfo avec MAP
Dimanche 29 Octobre 2017 - 21:07





Nouveau commentaire :
Twitter