Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









F1 : Schumacher, au retour difficile, rêvait de "botter des fesses"


Jeudi 25 Mars 2010 modifié le Jeudi 25 Mars 2010 - 10:40

Le septuple champion du monde Michael Schumacher, 6e à Bahreïn, une performance assez décevante pour son retour en Formule 1, a admis jeudi à Melbourne qu'il pensait à l'origine "botter les fesses" des autres pilotes, mais au final l'inverse s'est produit.




F1 : Schumacher, au retour difficile, rêvait de "botter des fesses"
"Si on pense que je vais gagner (pour mon retour), c'est parfait. Je sais que les gens attendent beaucoup de moi, et j'en suis fier. Mais je ne suis pas non plus un magicien. Je suis un processus. J'ai été là assez longtemps pour savoir ce que cela prend" pour être devant, a estimé l'Allemand.

Un rang derrière son coéquipier Nico Rosberg pour le premier GP de la saison, ce qui ne lui est pas pas arrivé souvent dans sa carrière, "mais je n'ai pas souvent fait non plus de coupure de trois ans", a-t-il remarqué. Schumacher s'est dit tout de même "satisfait de comment vont les choses", sa progression.

"Je rêvais de venir ici et de botter les fesses de tout le monde, au lieu de quoi ce sont les miennes qui ont été bottées. Mais c'est ok", a-t-il commenté, ajoutant être "là pour le plaisir, mais pas seulement. Je veux gagner. C'est naturel. La joie est plus grande quand le succès est là".

Questionné à plusieurs reprises en conférence de presse sur ses objectifs, le +Kaiser+ (l'empereur) a demandé à être "jugé sur ses résultats". "On n'a pas besoin de fixer des règles ou des repères sur ce que je dois atteindre", a-t-il tranché, après avoir été relancé plusieurs fois sur le sujet.

La performance en demi-teinte de Schumacher s'explique en partie par celles de sa Mercedes, qui se trouve au niveau des McLaren mais en retrait par rapport aux Red Bull et aux Ferrari. "On a pas mal de retard à rattraper", a confié +Schumi+ jeudi, à trois jours du GP d'Australie, dimanche à Melbourne.

"On a atteint Nico et moi la meilleure performance possible (à Bahrein). C'est à ce niveau que la voiture se trouve en ce moment. Maintenant, c'est à nous et à l'équipe de l'améliorer", a-t-il affirmé.

"La F1 est un travail dur, c'est un challenge difficile, mais c'est pour ça que je suis là", a souligné l'Allemand, qui s'est déclaré "peut-être un peu accroc au challenge, c'est vrai."

"L'Australie sera une course difficile pour nous", a indiqué mercredi Norbert Haug, directeur de Mercedes Sport, à l'agence allemande SID. "Nos progrès vont se manifester et avoir des effets, mais ce n'est pas possible du jour au lendemain", a-t-il poursuivi.

Homme de tous les records, Michael Schumacher a remporté sept championnats (1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004) en 16 saisons, de 1991 à 2006, pour 91 victoires et 68 pole positions et un total de 1369 points.

Après une première tentative de retour avortée chez Ferrari en août dernier en remplacement de Felipe Massa, blessé à Budapest, il s'est engagé à l'intersaison chez Mercedes, qui a racheté l'écurie Brawn GP.


lepoint.fr
Jeudi 25 Mars 2010 - 10:32





Nouveau commentaire :
Twitter