Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Espagne/28e j.: le Barça pépère sans papa Messi, Ronaldo "galactique"


Dimanche 11 Mars 2018 modifié le Dimanche 11 Mars 2018 - 08:16

Sans Lionel Messi, papa d'un troisième enfant, le FC Barcelone a corrigé samedi le petit dernier Malaga (2-0) et poursuivi sa course en tête du Championnat d'Espagne devant l'Atlético et le Real Madrid de Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé "galactique" à Eibar (2-1).




Espagne/28e j.: le Barça pépère sans papa Messi, Ronaldo "galactique"
Pendant que Messi pouponnait, le Barça a cartonné avant de recevoir Chelsea mercredi en 8es retour de Ligue des champions (aller 1-1)... Pour la 28e journée de Liga, le leader s'est imposé sur une tête de Luis Suarez (15e) puis une talonnade splendide de Philippe Coutinho (28e), bien servi par le Français Ousmane Dembélé, en progrès.

Et la lanterne rouge Malaga, en infériorité numérique après l'exclusion méritée de Samu Garcia (30e), s'enfonce un peu plus vers la relégation.

Seule équipe toujours invaincue en Liga, le Barça (1er, 72 pts) devance provisoirement de onze points l'Atlético (2e, 61 pts), opposé au Celta Vigo dimanche. Le Real Madrid (3e, 57 pts) se maintient devant Valence (4e, 56 pts), vainqueur 2-0 à Séville pour distancer le club andalou (5e, 45 pts) dans la course aux quatre premières places, synonymes de Ligue des champions.

Le classement des buteurs, lui, reste dominé par Messi (24 buts) malgré son forfait samedi en raison de la naissance de son troisième fils, prénommé Ciro. Suarez (21 buts) est deuxième, devant Ronaldo (18 buts), qui revient petit à petit sur son grand rival argentin.



Même retenu à Barcelone, "papa Messi" n'a pas raté la prestation blaugrana à la télévision.

Le quintuple Ballon d'Or a sans doute apprécié la tête subtile de son ami Suarez (15e)... et la rouerie de l'avant-centre uruguayen, sanctionné d'un carton jaune qui lui vaudra d'être suspendu le week-end prochain contre l'Athletic Bilbao.

Messi aura aussi noté la progression de Dembélé, jusque-là timoré depuis son transfert de Dortmund pour 147 M EUR (bonus compris) l'été dernier.

L'ailier français a multiplié les feintes, les dribbles, les remises, profitant des espaces laissés après le carton rouge direct reçu par Samu Garcia pour une semelle sur la cheville d'Alba (30e).

"Dembouz" a été récompensé par une passe décisive pour Coutinho (28e), l'autre recrue-phare de la saison au Barça, soit un but à environ 300 M EUR...

"Ce qui est bien avec (Dembélé), que ce soit ce soir ou les fois précédentes, c'est qu'il provoque toujours son vis-à-vis", a analysé l'entraîneur Ernesto Valverde.

Même si Malaga a eu quelques occasions, c'était trop peu pour inquiéter ce Barça, invaincu en Liga depuis 35 journées, à trois matches du record de la Real Sociedad en Championnat d'Espagne (1979-1980).

De quoi aborder avec sérénité le choc contre Chelsea mercredi au Camp Nou, où le Barça visera un 11e quart de finale de C1 d'affilée.



La confiance règne aussi au Real Madrid, galvanisé par sa qualification pour les quarts de C1 aux dépens du Paris SG mardi (3-1, 2-1).

Samedi, l'équipe de Zinédine Zidane a évité toute gueule de bois en battant dans la douleur Eibar, à l'image du défenseur madrilène Raphaël Varane, sorti à la 28e minute après un choc au niveau de l'arcade sourcilière.

Dans le petit stade Ipurua d'Eibar (7.000 places), la "Maison blanche" a été paradoxalement beaucoup plus bousculée qu'au Parc des Princes...

"Nous avons souffert, nous avons eu du mal avec le ballon, mais nous avons montré d'autres choses, en nous battant, en souffrant ensemble", s'est félicité Zidane.

Le Real a réussi à ouvrir le score grâce à un bel enchaînement de Ronaldo (34e). Puis Ivan Ramis a égalisé sur corner (50e) et on s'acheminait vers un nul lorsque "CR7" a surgi pour marquer d'une tête puissante en pleine course (84e). Soit son 17e but sur ses dix dernières apparitions en match officiel.

"Il est d'une autre galaxie", a résumé Zidane. "Il sait qu'il va marquer. C'est un joueur différent, spécial."

afp

Dimanche 11 Mars 2018 - 07:49





Nouveau commentaire :
Twitter