Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









En 1980, le Maroc était cinq fois plus riche que la Chine (expert)


Mercredi 29 Août 2018 modifié le Jeudi 30 Août 2018 - 08:21




"En 1980, le Maroc était cinq fois plus riche que la Chine : 1075 dol­lars de re­venu an­nuel par ha­bi­tant, contre 195 pour la Chine ! ", assure Laurent Alexandre* dans un tribune publié dans le dernier numéro de l’hebdomadaire français L’Express, soulignant que la mon­dia­li­sa­tion a changé la pla­nète et a sorti de la misère 2 mil­liards d’êtres hu­mains.

"La Chine est de­ve­nue une grande puis­sance scien­ti­fique", tan­dis que le Maroc connaît en­core un important taux d’anal­pha­bé­tisme, estime-t-il.

"Pour­tant, relève-t-il, le roi du Maroc est un mo­narque éclairé, en­touré d’élites tech­no­cra­tiques de qua­lité. Mais ce n’est pas suf­fi­sant pour suivre le rythme ef­fréné de l’Asie, qui in­ves­tit mas­si­ve­ment dans la re­cherche, l’in­no­va­tion, l’édu­ca­tion et l’IA", explique ce bu­si­ness angel.

Selon Laurent Alexandre, la mon­dia­li­sa­tion a changé la pla­nète. 2 mil­liards d’êtres hu­mains sont sor­tis de la mi­sère, et l’es­pé­rance de vie a dou­blé dans les pays émer­gents. « Mais, poursuit-il, les pro­grès ont été très va­riables : les pays et les aires cultu­relles qui em­brassent le ca­pi­ta­lisme cog­ni­tif – c’est-à-dire l’éco­no­mie de la connais­sance, de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle (IA) et du big data – connaissent une crois­sance ra­pide, ce qui mo­di­fie ra­di­ca­le­ment la hié­rar­chie des na­tions. »

« Pour la classe po­li­tique fran­çaise, la mon­tée en puis­sance des pays asia­tiques dans le clas­se­ment Pisa, le pro­gramme in­ter­na­tio­nal pour le suivi des ac­quis des élèves, est de­ve­nue un tabou », soulignet-t-il.

Pour cet expert, l’Asie conqué­rante n’a pas peur du futur, contrai­re­ment aux Eu­ro­péen. « Pour évi­ter de de­ve­nir les per­dants du ca­pi­ta­lisme cog­ni­tif, il faut que nous vé­né­rions les cher­cheurs, les in­gé­nieurs et les en­sei­gnants. L’Asie montre le che­min », conclut Laurent Alexandre .

*Chi­rur­gien, énarque, en­tre­pre­neur, Laurent Alexandre est au­jour­d’hui bu­si­ness angel.


Mercredi 29 Août 2018 - 13:40

Par Samir Amor




Nouveau commentaire :
Twitter