Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








"Elle est épouvantable" : Ségolène Royal agace tout le monde au gouvernement


Mardi 26 Décembre 2017 modifié le Mercredi 27 Décembre 2017 - 14:43

L'ancienne ministre de l'Environnement exaspère. Selon "Le Parisien", ses rapports avec Nicolas Hulot sont même "glaciaux".




Ségolène Royal avec son successeur Nicolas Hulot
Ségolène Royal avec son successeur Nicolas Hulot
Les mots ne sont pas tendres. "Il suffit de prononcer le nom de Ségolène Royal devant un membre du gouvernement pour que s'ouvre la boîte à baffes", raconte ce mardi 26 décembre "Le Parisien" dans un article consacré à la réputation de l'actuelle ambassadrice chargée des pôles.

Selon le quotidien, qui a donné la parole à plusieurs ministres qui "pestent" et "soupirent" à l'évocation de l'ancienne ministre de l'Environnement, Ségolène Royal "hérisse les membres du gouvernement". Jusqu'à Nicolas Hulot, avec qui elle entretiendrait des rapports "glaciaux".

"On peut la démissionner aussi !"

"Elle est épouvantable !", lâche un ministre au "Parisien". Ce qui rend Ségolène Royal insupportable auprès des membres du gouvernement ? Sa présence médiatique et ses prises de positions publiques pas toujours faciles à assumer.

Quand elle n'accuse pas le gouvernement de manquer de fermeté sur la réglementation liée au glyphosate, Ségolène Royal dénonce l'enterrement de l'objectif de 50% d'électricité d'origine nucléaire d'ici 2025. "Quand on dit des choses fausses, je rectifie le tir", s'enorgueillit la rebelle auprès du quotidien. De quoi hérisser ses collègues en effet.

Un ministre, qui la préférerait sûrement muette, lance : "C'est facile de faire la grande combattante qui multiplie les annonces. Nous, on assume de dire des choses compliquées."

Un autre, tout aussi agacé, en devient menaçant : "Elle a voulu être ambassadeur, elle a un devoir de silence. Si elle veut parler, qu'elle se fasse réélire. On peut la démissionner aussi !"

Une animosité qui soude les camarades entre-eux. "Le Parisien" raconte comment Manuel Valls, qui "déteste" Ségolène Royal, a été jusqu'à féliciter le secrétaire d'Etat à la Transition écologique Sébastien Lecornu, pour avoir accusé publiquement la mal-aimée de promesses non financées.

Pas de quoi décontenancer l'intéressée qui évoque des collègues jaloux : "Ils ne m'enlèveront pas ma bonne humeur. Avec tout ce que j'ai vécu, je n'ai plus rien à prouver."

Hulot ? "Il en a marre"

Avec son successeur les rapports ne sont pas plus apaisés. Comme l'explique au "Parisien" un membre de l'exécutif, en parlant de Nicolas Hulot : "Il en a marre. Elle veut faire croire qu'elle est toujours ministre de l'Ecologie. Elle pense qu'elle a marqué le siècle dans ce ministère."

Rapports glaciaux et contacts rares, le courant passe mal. Et pour éviter que les tensions ne s'accentuent, Nicolas Hulot aurait prévu un rendez-vous avec l'ambassadrice fin janvier.

Si elle n'hésite pas à tenir tête aux membres du gouvernement, Ségolène Royal adopte une toute autre attitude avec le président de la république, comme elle l'explique au "Parisien" : "J'ai un point commun avec Macron, celui des gens qui bossent, qui maîtrisent leurs sujets et ne font pas d'embrouilles."

L'OBS
Mardi 26 Décembre 2017 - 20:28





Nouveau commentaire :
Twitter