Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









El Khalfi : "Les provocations du polisario, et derrière lui l'Algérie, interviennent suite aux réalisations significatives que le Maroc a accumulées"


Jeudi 18 Octobre 2018 modifié le Vendredi 19 Octobre 2018 - 13:40

Les provocations menées par les séparatistes du "polisario" à l'Est du dispositif de défense au Sahara marocain sont une "tentative désespérée vouée à l'échec comme celles qui l'ont précédées", a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi.




Les provocations du "polisario", et derrière lui l'Algérie, interviennent suite aux "réalisations significatives" que le Maroc a accumulées ces dernières années, a relevé M. El Khalfi lors du point de presse tenu au terme de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Il a rappelé, à cet égard, le "grand changement" dans la position du Soudan du sud qui a exprimé son soutien au Royaume, ainsi que l'intervention devant la 4-ème commission de l'ONU d'élus issus des provinces de sud où ils ont exposé leur vision des événements dans la région.

Le ministre délégué a rappelé aussi la position de l'Union européenne au sujet de l'inclusion du Sahara marocain dans ses accords avec le Maroc, position qui, selon lui, va dans le bon sens et connaît des développements significatifs, notant que l'Envoyé personnel du SG de l'ONU a adressé à l'Algérie la même invitation qu'il a envoyée au Maroc.

L'ONU est intransigeante quant à la zone située à l'Est du dispositif de défense au Sahara et somme le "polisario" à cesser et à s'abstenir d'y transférer des éléments armés ou des infrastructures administratives, a relevé le ministre, soulignant que " toute violation de cette situation met le polisario, et derrière lui l'Algérie, en confrontation non seulement avec le Maroc, mais aussi avec l'ONU".

La 4ème Commission de l'ONU, qui s'est tenue récemment, a permis de souligner que la question du Sahara n'est pas une affaire de décolonisation, mais une question d'intégrité territoriale face à un projet sécessionniste, a dit M. El Khalfi.

Et d'ajouter que la 4-ème commission onusienne a été aussi l'occasion de mettre en avant le niveau de développement dans les Provinces du Sud du Royaume et de souligner la pertinence du plan d'autonomie présenté par le Maroc et le fait que le "polisario" ne jouit pas de la légitimité pour prétendre représenter les populations du Sahara.

Le statut de représentant légitime repose sur des données légales en rapport avec la tenue d'élections et d'autres d'ordre historique et démographique liées au recensement des populations et non pas seulement celles se trouvant dans les camps de Tindouf, a-t-il expliqué, faisant observer que le "Polisario" et l'Algérie refusent jusqu'à présent la tenue d'un recensement transparent des populations des camps de Tindouf.
Jeudi 18 Octobre 2018 - 23:34

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter