Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Des partis politiques marocains dénoncent les déclarations du ministre algérien des AE contre le Maroc


Mardi 24 Octobre 2017 modifié le Mercredi 25 Octobre 2017 - 15:53




Plusieurs partis politiques ont dénoncé vigoureusement les déclarations irresponsables du ministre algérien des Affaires étrangères au sujet de la politique africaine au Maroc, relevant que ces propos sont en contradiction avec les traditions diplomatiques.

L’Union constitutionnelle (UC) s’est déclarée “sidérée” par la quantité de haine déversée par le ministre algérien des Affaires étrangères contre la politique africaine du Maroc.

En réaction aux propos dudit ministre sur “les relations fraternelles sincères” entre le Royaume et les pays du continent, l’UC “exprime sa grande consternation de la quantité de haine déversée par le chef de la diplomatie algérienne et qui a fait que son discours soit dépourvu de tout sens de pondération, de rationalité et de bienséance”, souligne le parti dans un communiqué.

Pour sa part, le Mouvement démocratique et social (MDS) s’insurge contre la sortie médiatique du ministre algérien, contraire aux usages diplomatiques devant être respectés par un homme diplomatique lors de ses déclarations à la presse.

Dans un communiqué publié suite à la réunion de son bureau politique, le parti dénonce ce comportement irresponsable et immoral, surtout que le Royaume du Maroc et la République algérienne sont liés par des relations historiques et géographiques, considérant que ces propos coïncident avec la tournée de l’envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara et les préparatifs du Sommet UE-Afrique, prévu prochainement à Abidjan.

De son côté, le Parti de la Choura et de l’Istiqlal estime que ces déclarations irresponsables ne tiennent pas compte des relations de bon voisinage et de la volonté du Maroc de surmonter la situation critique que traversent les relations entre les deux pays.

Ces déclarations visent à nuire au rythme de développement réalisé par les relations maroco-africaines, selon la même source.

Mardi 24 Octobre 2017 - 20:30





Nouveau commentaire :
Twitter