Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Côte d'Ivoire: Ban Ki-moon adresse un ultimatum à Laurent Gbagbo


Vendredi 17 Décembre 2010 modifié le Vendredi 17 Décembre 2010 - 21:01




Laurent Gbagbo
Laurent Gbagbo
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a adressé, vendredi, un message proche de l'ultimatum au président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, jugeant que ce dernier doit impérativement s'écarter du pouvoir et permettre à son successeur élu, Alassane Ouattara, d'exercer ses fonctions.

"Les efforts de Laurent Gbagbo et ses partisans pour conserver le pouvoir et ignorer la volonté du peuple ne peuvent être laissés sans réponse. Je l'appelle à se retirer et à permettre à son successeur élu de prendre ses fonctions sans entrave supplémentaire", a déclaré M. Ban lors de sa conférence de fin d'année.

Mettant en garde contre toute action "visant à entraver les activités de l'ONU", le chef de l'ONU a relevé que "toute attaque contre les forces de l'ONU sera perçue comme une attaque contre la communauté internationale". M. Ban faisait notamment allusion à l'incident du "Golfe Hôtel" à Abidjan au cours duquel des partisans de Gbagbo avaient tenté d'encercler l'hôtel où se trouvait Ouattara.


Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon
"Gbagbo doit s'écarter du pouvoir, toute autre solution serait une parodie à la démocratie et à l'état de droit", a martelé le chef de l'ONU, relevant que dans les circonstances d'instabilité actuelle en Côte d'Ivoire, les deux parties, à savoir les camps Gbagbo et Ouattara, doivent "éviter les provocations où une nouvelle escalade de la violence". "Les résultats de l'élection sont connus. Il y a eu un gagnant clair. Il n'y a pas d'autre choix", a conclu le chef de l'ONU en allusion aux résultats des élections présidentielles du 28 novembre dernier, qui avaient donné Ouattara vainqueur.

Selon la presse, la situation était très tendue, vendredi, en Côte d'Ivoire au lendemain d'affrontements meurtriers entre les forces de sécurité loyales au Président sortant Gbagbo et les partisans d'Ouattara. Jeudi, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré inquiet des violences en Côte d'Ivoire, appelant toutes les parties prenantes ivoiriennes à rester calmes et à éviter tout acte provocateur, rappelle-t-on.

"Les membres du Conseil préviennent toutes les parties prenantes qu'elles seront tenues pour responsables des attaques contre les civils et seront traduites en justice, conformément au droit international et au droit humanitaire international", avait précisé la présidence.



Vendredi 17 Décembre 2010 - 19:23

Atlasinfo avec MAP





1.Posté par terroriste le 19/12/2010 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'avertissement est clair après le 20 l'onu et la licorne seront considérées comme des forces d'occupation comme les usa en irak.et sachez que vous vous rendrez compte qu'il n'y a pas que les arabes qui peuvent être des terroristes

2.Posté par gbagbo le rigolo le 20/12/2010 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les occupants c les gens comme vous qui bouffe l'afrique depuis je ne sais combien de temps est compare pas l'irak les irakien sont des vrai vous vous etes que des opportuniste a deux sous
ne compare pas est continuer comme ca est vous serait sous tutel

Nouveau commentaire :
Twitter