Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Consuelo Rumi : "Le Maroc et l’Espagne partagent plusieurs dossiers importants, dont celui de la migration"


Jeudi 4 Avril 2019 modifié le Vendredi 5 Avril 2019 - 08:37




Consuelo Rumi : "Le Maroc et l’Espagne partagent plusieurs dossiers importants, dont celui de la migration"
Le gouvernement espagnol continuera à oeuvrer pour renforcer les relations entre le Maroc et l’Espagne dans un climat de confiance et de respect mutuel, a déclaré, jeudi à Alméria, la secrétaire d’Etat espagnole chargée des migrations, Consuelo Rumi.

S’exprimant lors d’une conférence-débat sur le thème «le Maroc en Mouvement», la responsable espagnole a affirmé que «le Maroc et l’Espagne partagent plusieurs dossiers importants, dont celui de la migration».

A cet effet, Mme Rumi a souligné que «le Maroc, traditionnellement un pays de transit, est devenu un pays d’accueil », notant qu’il s’agit d’une donne importante. Elle s’est félicitée dans ce contexte «des efforts louables consentis par le Maroc pour réussir l’intégration et l’accueil de ces migrants».

Mme Rumi a relevé que la coopération bilatérale dans le dossier migratoire est indispensable pour gérer ce phénomène. Un registre où le Maroc et l’Espagne jouent un rôle avant-gardiste et sont un exemple à suivre, a-t-elle rappelé.

Elle a relevé que cette coopération bilatérale est une référence saluée par l’Union européenne au sein de laquelle «l’Espagne s’est engagée à être la voix du Maroc». «Comme le stipule le pacte signé au Maroc, en décembre dernier, le chemin passe par construire les bases d’une migration légale et ordonnée et non l’édification de murs», a-t-elle plaidé.

Mme Rumi a, par ailleurs, souligné que la conférence d’aujourd’hui est une occasion de souligner la complémentarité, la cohabitation et l’enrichissement qu’apportent à nos sociétés les différentes communautés, rappelant que la communauté marocaine en Espagne est très importante.

«Ces personnes cohabitent et mènent leur vie à Almeria dans un climat de bon-vivre ensemble et de convivialité. C’est cette ambiance saine et bienveillante qui devrait être mise en valeur», a préconisé Mme Rumi.

Pour sa part, le consul général du Maroc à Almeria, Khalid Bouziane, a affirmé que depuis l’adoption de la nouvelle Constitution en 2011, le Maroc n’a eu de cesse de mettre en place des projets et des actions pour garantir le développement socio-économique du pays, passant en revue les importants chantiers menés par le Royaume dans différents domaines.

Ces projets, a-t-il précisé, ne sont pas une fin en soi mais les locomotives qui devraient assurer le développement social, humain et économique du pays, soulignant que le Maroc est déterminé à relever tous ces défis sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI.

Pour Hassan Belarbi, co-organisateur de l’évènement et président de l’association de l’environnement et de l’éducation à Almeria (AMAE), cette rencontre est une occasion pour braquer les projecteurs sur les avancées réalisées par le Maroc auprès de la société espagnole.

D’après ce professeur universitaire, le cercle de débats contribue également à rapprocher les Marocains d’Espagne des nouvelles réalités de leurs pays, tout en étant à leur écoute.

De son côté, Albert Sasson, membre de l’académie Hassan II des Sciences et Techniques, le Maroc dispose de l’une des Constitutions des plus avancées dans les pays arabes et africains.

«Cette Constitution protège et garantit les droits des autres confessions, comme en témoigne la récente visite du Pape François», a-t-il affirmé.

Pour le membre de l’association des amis du musée du judaïsme marocain (AAMJM), «le Maroc a certes des améliorations à apporter à son modèle de développement, mais c’est un pays qui avance dans la bonne direction».

M. Sasson a rappelé dans ce contexte les Hautes directives royales visant à mener une profonde réflexion sur un nouveau modèle de développement économique et social, qui prend en considération les spécificités, les besoins et l’évolution de la société marocaine.

Les rencontres du cercle des conférences «le Maroc en mouvement» sont organisées avec le concours du Conseil de la communauté marocaine à l’Etranger (CCME) et la Fondation Trois cultures de la Méditerranée.
Jeudi 4 Avril 2019 - 22:57

afp




Nouveau commentaire :
Twitter