Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Charles Saint-Prot : "Le Roi Mohammed VI poursuit le processus de construction d’une nation moderne dans le respect de son identité et de ses traditions"


Mardi 9 Juillet 2019 modifié le Mercredi 10 Juillet 2019 - 16:07




Le Roi Mohammed VI poursuit le processus de construction d’une nation moderne dans le respect de son identité et de ses traditions, a souligné, à Marrakech, le géopolitologue français, Charles Saint-Prot.

"A tous égards le règne de SM le Roi Mohammed VI est marqué par la volonté de progresser afin de ne pas manquer le rendez-vous de l’histoire", a-t-il affirmé lors d’un colloque organisé par la Revue marocaine d’administration locale et de développement (REMALD) sous le thème "1999-2019 : Vingt ans de réformes politiques, juridiques et institutionnelles sous le règne de SM le Roi Mohammed VI".

"Au Maroc, le Roi incarne à la fois la tradition et le progrès, et c’est ce qui explique le réformisme du Roi Mohammed VI", a expliqué M. Saint-Prot, également directeur général de l’Observatoire des études stratégiques de Paris et auteur de l’ouvrage "Mohammed VI ou la Monarchie visionnaire".

Intervenant sous le thème "le réformisme de SM Roi Mohammed VI", cet éminent expert français a relevé que l’ambition du Souverain du Maroc consiste à consolider un développement qui profite à tous, notamment les jeunes et les femmes: un développement équilibré et équitable, générateur de revenus et d’emplois, qui contribue à instaurer un climat de stabilité et de paix sociale, et favorise l’insertion des citoyens dans la vie professionnelle et sociale.

Le Roi Mohammed VI poursuit aussi "la construction d’un Etat et d’une administration efficace, décentralisée et débarrassée de la bureaucratie", a-t-il ajouté.

Et de rappeler que la dynamique de réformes a été initiée depuis 1999, date de l’accession de SM le Roi au Trône, enclenchant un processus de réformes globales dans le respect des spécificités marocaines.

"Justement, la révision de la Constitution en 2011 s’inscrit dans cet élan réformateur du Souverain, car SM le Roi a la conviction que la Monarchie doit mener des réformes", a-t-il fait observer, notant que la Monarchie marocaine est par essence "réformatrice".

Le Roi Mohammed VI est à la fois à l’écoute et un visionnaire qui favorise l’évolution dans la stabilité, a-t-il soutenu, précisant que le projet sociétal du Souverain est celui du changement, de la réforme et d’un progrès qui répond aux attentes du peuple.

"La force du Maroc est le pacte historique liant le Trône et le peuple, et l’atout du Royaume est d’avoir une Monarchie populaire en constante évolution", a-t-il expliqué.

"Au moment où les autres pays s’agitent en tout sens et tâtonnent, le Maroc poursuit son évolution dans la stabilité au point qu’il est le seul pays émergent d’Afrique d’après des cabinets internationaux", a-t-il ajouté, précisant que dès 1999, SM le Roi Mohammed VI "se fixait comme objectif de faire évoluer le Maroc et de le faire intégrer au 21è siècle, tout en préservant son unité et son originalité".

Et de poursuivre qu'"il appartient à chaque nation d’imaginer son modèle plutôt que de s’en remettre à une imitation servile qui ne peut que conduire à l’échec. C’est exactement l’objectif de la Monarchie marocaine illustrée par SM le Roi Mohammed VI".

"Alors que les régimes républicains s’assoupissent dans une sorte de torpeur mortifère, le Maroc se caractérise par une Monarchie nationale, dynamique et populaire", a-t-il dit, avant de conclure que sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc est "une nation en marche".

Organisée avec le concours de la Fondation Hanns Seidel, cette rencontre de deux jours s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 20è anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI.

Prennent part à ce colloque, des membres du gouvernement, des présidents d’instances constitutionnelles et des enseignants-chercheurs nationaux et étrangers, qui vont procéder à l’analyse et à l’évaluation objective des principales réformes entreprises par le Royaume durant les deux dernières décennies dans les différents domaines, notamment juridique, politique et institutionnel, sous la conduite éclairée du Roi.

Les travaux du colloque feront l’objet d’une publication spéciale par la REMALD.
Mardi 9 Juillet 2019 - 14:39





Nouveau commentaire :
Twitter