Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Changement de nom du FN : Jean-Marie Le Pen dénonce un « assassinat politique »


Lundi 12 Mars 2018 modifié le Lundi 12 Mars 2018 - 21:53

Le fondateur du Front national n'adhère pas au choix de sa fille, qui a proposé, dimanche, Rassemblement national comme nouveau nom du parti.




Changement de nom du FN : Jean-Marie Le Pen dénonce un « assassinat politique »
La réaction de Jean-Marie Le Pen n'a pas tardé. Au lendemain de la proposition de sa fille Marine Le Pen de rebaptiser le Front national en Rassemblement national, le fondateur du FN a jugé qu'il s'agissait d'« un véritable assassinat politique ». L'abandon du nom Front national au profit de Rassemblement national « n'apporte rien de nouveau », selon Jean-Marie Le Pen, interrogé ce lundi 12 mars sur France Inter.

Pour lui, il est « désastreux qu'on abandonne le nom Front national, car c'est un repère inimitable et incontournable », a-t-il ajouté, estimant que Marine Le Pen a « manqué d'imagination, semble-t-il », en choisissant ce nouveau nom, qui a « déjà été utilisé deux fois, une fois aux cantonales de 1985 et une fois aux législatives de 1986 ». Le FN, c'est « une âme, une histoire, un passé. Faire fi de tout ça me paraît désastreux », a-t-il insisté.

Jean-Marie Le Pen ne va « certainement pas » adhérer au Rassemblement national

Jean-Marie Le Pen a également considéré qu'il aurait désormais « plus de droit que quiconque » à utiliser le nom de Front national maintenant que sa fille Marine a rebaptisé le parti. Il a par ailleurs estimé qu'il conservait le titre de président d'honneur, « pas tout à fait supprimé », selon lui. « Le titre qui m'a été donné par le congrès de 2011, je le conserve. Il l'a été en vertu des services que j'ai rendus et il me paraît extrêmement difficile de me le retirer », a-t-il tranché.

Jean-Marie Le Pen ne va « certainement pas » adhérer au Rassemblement national. « Je fais toute réserve sur les possibilités que j'ai éventuellement pour reprendre le nom de Front national », a-t-il précisé. « Ça veut dire que si Mme Le Pen abandonne le titre de Front national, je crois que j'ai plus le droit que quiconque à en user si j'ose dire », a-t-il ajouté.

Avec afp
Lundi 12 Mars 2018 - 09:27





Nouveau commentaire :
Twitter