Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Cannes : immense fierté en Corée du Sud après la Palme d'or de Bong Joon-ho


Dimanche 26 Mai 2019 modifié le Lundi 27 Mai 2019 - 08:45

Des critiques aux médias, en passant par le président Moon Jae-in, les Sud-Coréens ne cachaient pas dimanche leur très grande fierté au lendemain de l'annonce du palmarès du festival de Cannes qui a couronné Bong Joon-ho, premier Sud-Coréen à obtenir la Palme d'or.




Le réalisateur de 49 ans, grand représentant de la nouvelle vague sud-coréenne, a été primé pour "Parasite", à la fois drame familial et thriller sur les inégalités sociales.

Il s'agit du premier grand prix international pour celui qui avait déjà été encensé pour "The Host" ou "Snowpiercer - le transperceneige".

Attribué à l'unanimité par le jury, le prix lui a été remis par la célèbre actrice française Catherine Deneuve.

"Parasite" concourait avec vingt autres films pour la Palme d'or décernée l’année dernière à "Une affaire de famille" du Japonais Kore-Eda. Pour la deuxième année consécutive, le cinéma asiatique repart avec la récompense suprême du festival.

Le Grand Prix a été remis à la Franco-Sénégalaise Mati Diop pour son film Atlantique, alors que le Prix du jury est revenu au Français Ladj Ly pour son film Les Misérables, ex-aequo avec Bacurau des Brésiliens Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles.

Le Prix d'interprétation masculine est revenu à l'Espagnol Antonio Banderas pour Douleur et gloire de Pedro Almodovar et celui d'interprétation féminine à l'Anglo-Américaine Emily Beecham pour Little Joe de Jessica Hausner.

Présidé par le cinéaste mexicain, Alejandro Gonzalez Iñarritu, le jury comptait parmi ses membres les réalisateurs Grec Yorgos Lanthimos, le Français Robin Campillo, l'Américaine Kelly Reichardt, ainsi que d'autres artistes dont le dessinateur Enki Bilal et l'actrice Elle Fanning, la benjamine du jury âgée de 21 ans.

Le festival a été marqué, cette année, par la remise d’une palme d’or d’honneur à l’acteur français Alain Delon pour «honorer sa magnifique présence dans l’histoire du 7ème Art».

Le Maroc a participé à ce festival avec deux longs-métrages «Adam» de la réalisatrice Meryem Touzani, dans la section «Un certain regard» et «Le Miracle du Saint Inconnu» de Alaa Eddine Aljem qui était en lice à la 58ème semaine de la critique, une section parallèle du Festival.

Voici par ailleurs la liste des prix attribués par le festival de Cannes :

Palme d'or : Parasite du Sud-Coréen Bong Joon-ho

Grand Prix : Atlantique de la Franco-Sénégalaise Mati Diop

Prix du jury : Les Misérables du Français Ladj Ly, ex-aequo avec Bacurau des Brésiliens Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Prix de la mise en scène : les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne pour Le jeune Ahmed

Prix d'interprétation masculine : l'Espagnol Antonio Banderas pour Douleur et gloire de Pedro Almodovar

Prix d'interprétation féminine : l'Anglo-Américaine Emily Beecham pour Little Joe de Jessica Hausner

Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de la Française Céline Sciamma

Mention spéciale du jury : It must be heaven du Palestinien Elia Suleiman

Camera d'or : Nuestras madres du Guatémaltèque César Diaz

Palme d'or du court métrage : La distance entre le ciel et nous du Grec Vasilis Kekatos

Mention spéciale du court métrage : Monstruos Dios de l'Argentine Agustina San Marti.


Dimanche 26 Mai 2019 - 12:17





Nouveau commentaire :
Twitter