Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









COP25 à Madrid : L'urgence d’agir n’a jamais été aussi pressante


Lundi 2 Décembre 2019 modifié le Lundi 2 Décembre 2019 - 18:36




Alors que l’urgence climatique mondiale s’intensifie et que les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter, les responsables gouvernementaux de la planète se réunissent, du 02 au 13 décembre à Madrid, dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25).

L’objectif et le principal souci de cette conférence, qui se déroulera sous la présidence du gouvernement du Chili et sera organisée avec le soutien logistique du gouvernement espagnol, n’est d’autre que prendre des mesures qui seront cruciales pour la suite du processus de l’ONU Changements climatiques.

L’un des objectifs clés de la COP25 est d’élever le niveau de l’ambition générale en accomplissant plusieurs aspects pour la réalisation intégrale de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

L’an dernier, lors de la COP24 en Pologne, la majeure partie des directives de l’Accord de Paris ont été adoptées, à l’exception de celles de l’article 6 de l’Accord de Paris.

L’article 6 fournit des directives sur la manière dont fonctionneront les marchés climatiques internationaux, ce qui constitue un outil économique essentiel d’envergure mondiale pour faire face aux changements climatiques.

Les autres priorités de la COP25 porteront notamment sur les domaines de l’adaptation, des pertes et dommages, de la transparence, du financement, du renforcement des capacités, des questions liées aux peuples autochtones, des océans, des forêts et de l’égalité des sexes.

En particulier, la technologie et l’octroi de financement sont cruciaux afin de permettre aux pays en développement de rendre leurs économies plus vertes et de renforcer leur résilience.

En 2020, les pays doivent transmettre de nouvelles versions ou des versions mises à jour de leurs plans nationaux d’action climatique, également appelés Contributions déterminées au niveau national ou CDN (NDCs).

Si les émissions mondiales de gaz à effet de serre ne diminuent pas de 7,6 % par an entre 2020 et 2030, le monde manquera l’occasion de se mettre sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de limiter la hausse des températures à 1,5 °C fixé par l’Accord de Paris, comme l’indique l’édition 2019 du rapport sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions, publié par le Programme des Nations Unies pour l’environnement.

Cela signifie que les efforts collectifs actuels devraient au moins être multipliés par cinq afin de permettre la réduction des émissions nécessaire au cours des dix prochaines années pour atteindre l’objectif de 1,5 °C.

Lors du Sommet Action Climat de New York, le Chili avait annoncé le lancement de l’Alliance pour l’ambition climatique. Rassemblant les pays qui prévoient d’intensifier leurs actions en 2020 et ceux qui veulent travailler pour atteindre zéro émission nette de CO2 d’ici 2050, cette initiative sera également au menu de plusieurs débats et conférences lors de la COP25.

Des délégations de 196 pays prendront part à la COP25. Ce sommet mobilisera une cinquantaine de dirigeants mondiaux, des chefs d'Etat et de gouvernement, des présidents des institutions de l'Union européenne (UE) et des hauts représentants d'institutions internationales, telles que l'OCDE et la Banque interaméricaine de développement (BID), en vue de débattre des moyens de faire face aux défis du changement climatique.

Au total, 25.000 personnes prendront part à cet événement mondial dans les deux espaces contigus aménagés à cet effet, l'un destiné aux réunions et négociations officielles des pays participants et l'autre pour la tenue d’événements parallèles tels que la présentation de rapports scientifiques ou les interventions des ONG, selon les organisateurs.
Lundi 2 Décembre 2019 - 08:57

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter