Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Brexit: Boris Johnson présentera à nouveau son deal négocié avec Bruxelles au vote du Parlement britannique


Lundi 21 Octobre 2019 modifié le Mardi 22 Octobre 2019 - 11:07




Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, présentera, ce lundi, son accord sur le Brexit négocié avec Bruxelles au vote du Parlement britannique, après avoir échoué samedi à convaincre les députés de soutenir son texte qui permettra la sortie effective du Royaume-Uni de l'Union européenne à la fin de ce mois.

Conclu après un round de négociations marathon avec Bruxelles, ce texte fait face à une opposition farouche, notamment de la part des députés travaillistes et des membres du parti unioniste nord irlandais (DUP) alliés du parti conservateur au gouvernement, ayant contraint le Premier ministre à adresser une lettre non signée à l'UE demandant un nouveau report du Brexit, initialement prévu le 29 mars dernier et déjà repoussé deux fois par le Parlement britannique.

Le chef du gouvernement britannique tentera donc à nouveau d'obtenir le soutien du Parlement à son accord de retrait, si le président de la Chambre des Communes, John Bercow, l'y autorise. Ce dernier, accusé par certains conservateurs d'être anti-Brexit, pourrait en effet empêcher la tenue de ce vote, sous prétexte qu'il a déjà été soumis au vote et rejeté par le Parlement britannique.

Le parti travailliste de l'opposition va, par ailleurs, pousser en faveur d'un amendement contraignant le gouvernement à demander à l'UE de rester dans une union douanière, un amendement qui ramènerait le pays "à la case départ", selon la ministre du Commerce Liz Truss, citée par le quotidien The Telegraph.

De son côté, Downing Street a accusé le parti travailliste de tenter de "frustrer et d’annuler le Brexit", en proposant de nouveaux amendements appelant à la tenue d'un second référendum et à l'établissement d'une union douanière avec l’UE.

Ces amendements, qui seront mis au vote à partir d'aujourd'hui pourraient potentiellement "tuer" l’accord du Premier ministre britannique et ne lui laisseraient pas d’autre choix que d’accepter une prolongation et de convoquer des élections générales, rapporte de son côté le journal The Times.

Le Parlement britannique avait décidé samedi de reporter sa décision sur le nouvel accord de Brexit, négocié par le Premier ministre britannique avec Bruxelles. Quelque 322 députés se sont prononcés en faveur de ce report proposé en vertu d'un amendement déposé par le député conservateur Oliver Letwin, tandis que 306 élus ont voté contre cette motion, lors d'une séance exceptionnelle tenue en urgence à la Chambre des communes - la première à se dérouler un samedi depuis la guerre des Malouines en 1982.

Rejeté trois fois auparavant par les députés britanniques dans son ancienne version négociée entre l'ex-Première ministre Theresa May et les dirigeants européens, l'accord sur le Brexit devrait définir l'avenir des relations UE-Grande Bretagne après 46 ans d'adhésion britannique à l'Union européenne.
Lundi 21 Octobre 2019 - 16:00





Nouveau commentaire :
Twitter