Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Bond du Maroc dans le classement Doing Business, un signal "fort" et "positif" (Faïçal Mekouar)


Vendredi 7 Décembre 2018 modifié le Samedi 8 Décembre 2018 - 01:44

L'évolution du Maroc au niveau de l'Afrique et la région MENA dans le classement Doing Business de la Banque mondiale se veut un signal "fort" et "positif" ayant permis au Maroc de grimper de 27 places en 5 ans, a affirmé le vice-président général de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Faïçal Mekouar.




Bond du Maroc dans le classement Doing Business, un signal "fort" et "positif" (Faïçal Mekouar)
Intervenant vendredi à Rabat, lors de la 10ème réunion du Comité national de l'environnement des affaires (CNEA), M. Mekouar, a souligné que ces réalisations sont le fruit des actions des différentes parties prenantes à la faveur desquelles le Maroc a gagné 9 places et s'est hissé au 60ème rang pour se classer 2è dans la région MENA et 3è en Afrique.

Pour aller encore plus loin et intégrer le top 50 de ce classement à l'horizon 2021, M. Mekouar a proposé un ensemble de recommandations, à l'instar de l'amélioration de la relation administration/entreprise et la poursuite des actions en matière de réforme fiscale encouragent davantage les activités industrielles, créatrices d'emploi et de richesse.

Il a, en outre, émis son souhait de voir tous les problèmes liés aux retards en matière de délais de paiement prendre fin, ce qui va permettre, a-t-il expliqué, d'améliorer la trésorerie des entreprises "pour qu'elles deviennent plus performantes et compétitives".

Intervenant lors de cette réunion, présidée par le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, le Président de la Fédération des Chambres marocaines de Commerce, d'industrie et de services, Omar Moro, a fait observer que cette 10ème réunion du CNEA intervient dans une conjoncture spéciale où l'amélioration de l'environnement des affaires devient une nécessité.

Il a, à cet égard, appelé à redoubler les efforts pour adhérer à ce chantier important afin d'améliorer davantage la compétitivité des entreprises marocaines et promouvoir encore plus l'attractivité de l'économie nationale.

Créé en 2010, le CNEA veille, entre autres, à l'adoption des normes et standards internationaux, à l'amélioration du cadre légal et réglementaire des affaires et sa mise en œuvre.

Présidé par le Chef du gouvernement, le CNEA vise la mise en place et le partage d'une vision commune des réformes et l'identification des chantiers prioritaires pour le développement du secteur privé.
Vendredi 7 Décembre 2018 - 16:26

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter