Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Automobile: L'équipementier japonais JTEKT pose la première pierre de son usine à Tanger


Lundi 17 Septembre 2018 modifié le Mardi 18 Septembre 2018 - 14:54

Le groupe japonais JTEKT Corporation a procédé, lundi à Tanger Automotive City, au lancement des travaux de construction de son premier site de production de systèmes de direction sur le continent africain.




Automobile: L'équipementier japonais JTEKT pose la première pierre de son usine à Tanger
La production au sein de cette nouvelle usine devrait débuter en 2020 sur la base d'une capacité annuelle de 300.000 systèmes de direction assistée électrique destinés aux usines locales des constructeurs automobiles internationaux.

Étalée sur une superficie de 11.300 m2, l'usine accueillera également des lignes de production de Fuji Autotech Morocco, une filiale de JTEKT qui produit des colonnes de direction. Cette coopération renforcera la capacité de JTEKT à proposer de nouveaux systèmes de direction et à consolider sa position de leader sur le marché mondial.

S'exprimant à cette occasion, le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a indiqué que cette usine a fait l'objet d'une des conventions signées devant SM le Roi Mohammed VI en décembre 2017, se réjouissant que la mise en œuvre des 26 conventions programmées, dont cinq conclues avec des sociétés japonaises, se fait "l'une après l'autre".

M. Elalamy a relevé qu'il s'agit d'un groupe japonais important opérant dans le secteur automobile et qui compte 63 usines à travers le monde, notant que le groupe travaille pour plusieurs donneurs d'ordre et constructeurs automobiles, dont Renault et PSA.

Le ministre a de même rappelé que le groupe a mobilisé un investissement de l'ordre de 20 millions d'euros pour la construction de cette usine, spécialisée dans la production de systèmes de direction et qui emploiera environ 100 personnes dans le secteur de la haute technologie, lesquels seront formées dans bon nombre de pays, y compris au Japon, afin d'intégrer l'esprit de l'entreprise.

Le nouveau site ouvrira ses portes en début 2020 avec la fabrication de 300.000 pièces par an qui seront consommées en grande partie au Maroc, a-t-il fait savoir, soulignant que cette usine vient s'intégrer dans l'écosystème de PSA, qui s'enrichit de jour en jour, l'objectif étant d'améliorer sensiblement le taux d'intégration local.

Dans ce cadre, M. Elalamy a cité le cas de l'usine de PSA à Kénitra qui, à son ouverture, aura un taux d'intégration de 65% alors qu'il était fixé à la base à 60%, ajoutant que Renault avance sur la même trajectoire, avec un taux d'intégration dépassant les 55% et qui avance vers les 65%. De son côté, le président du groupe JTEKT Corporation, Tetsuo Agata, a affirmé que l'usine de Tanger, première du genre sur le continent africain, permettra au groupe d'accompagner les évolutions accélérées que connaitra le secteur automobile lors des 15 prochaines années, notant que l'industrie automobile s'oriente davantage vers la construction des voitures électriques et des véhicules autonomes.

Grâce à son positionnement stratégique et à sa compétitivité, le Maroc œuvre efficacement pour devenir une plateforme pour l'industrie automobile en Afrique, a-t-il assuré, saluant les efforts déployés par le Royaume pour développer "des écosystèmes attractifs" pour l'industrie automobile.

Pour sa part, le président du Conseil de surveillance de l'Agence spéciale Tanger-Méditerranée, Fouad Brini, a mis en avant la vision stratégique royale qui a insufflé une dynamique de développement autour de la plateforme portuaire de Tanger Med avec l'ouverture des zones franches, soulignant que cette dynamique a permis d'attirer des investissements étrangers, dont huit sociétés japonaises mobilisant un investissement global de l'ordre de 2 MMDH et employant plus de 15.000 personnes.

JTEKT est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions innovantes pour l’industrie automobile, et le premier fournisseur des systèmes de direction assistée électrique. En 2017, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros avec ses quatre divisions (systèmes de direction, transmission, roulements et machines-outils et mécatronique). JTEKT emploie actuellement 45.600 personnes dans le monde entier.
Lundi 17 Septembre 2018 - 23:46





Nouveau commentaire :
Twitter