Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Au Maroc, le hooliganisme politique ternit le congrès de l’Istiqlal


Samedi 30 Septembre 2017 modifié le Dimanche 1 Octobre 2017 - 00:47

"Une démonstration grandeur nature et en live de la politique selon Chabat". C’est ainsi qu’un ténor de l’Istiqlal résume ce samedi 30 septembre les scènes de violence qui ont émaillé, vendredi soir, le dîner des congressistes istiqlaliens réunis au complexe sportif Moulay Abdallah, à la sortie de Rabat.

Narjis Rerhaye (à Rabat)




C’est à l’heure du dîner que les heurts ont éclaté. Des scènes de hooliganisme « politique » qui ont vite fait le tour de la Toile, provoquant indignation et dégoût d’internautes exaspérés par le niveau zéro de la politique au Maroc. « Hamid Chabat était porté sur les épaules de ses trois fils, suivis de leurs amis et de leurs troupes essentiellement venues de Fès. Ils faisaient le tour des tables avec un Chabat porté haut comme un trophée.

Dans la salle, ils étaient de plus en plus en nombreux à crier «Chabat dégage » alors que les pro Chabat s’attendaient à des salves d’applaudissements. Et c’est là où tout à éclaté. Des chaises ont volé. Les assiettes ont servi de projectiles. Il y a eu des blessés. Des gens qui couraient, criaient », témoigne un congressiste qui a assisté à cette scène de chaos politique. Selon notre interlocuteur les « amis » des fils de Hamid Chabat n’étaient pas des congressistes. "Ils ont pu accéder au congrès par une porte arrière", a-t-il confié.



Ce samedi matin 30 septembre, les travaux du 17ème congrès du plus vieux parti marocain ont repris. C’est une nuit blanche qui attend les istiqlaliens qui doivent élire leur prochain leader et les membres du comité exécutif. Des istiqlaliens qui sont sur le qui-vive. Les scènes de violence de vendredi soir sont un avant-goût du duel Nizar Baraka-Hamid Chabat . « Hamid Chabat sait que son heure est terminée. Il sait aussi que Nizar Baraka va remporter le gros des suffrages pour être porté à la tête de l’Istiqlal. Alors il va essayer de tout faire pour faire exploser le congrès. Après lui, le déluge », commente ce ténor du parti de la Balance.

La nuit sera longue, très longue pour les militants de l’Istiqlal. Les méthodes de Chabat font craindre le pire. « L’engagement pour la nation », thématique autour de laquelle est convoqué le 17ème congrès, n’est plus qu’un slogan au regard de ces scènes de hooliganisme politique qui tournent en boucle ces dernières 24 heures.

En avril 2017, une réunion publique de l’Istiqlal à Rabat avait également viré au pugilat et une bagarre entre les pro et les anti-Hamid Chabat avait tourné au vandalisme.

Samedi 30 Septembre 2017 - 13:11





Nouveau commentaire :
Twitter