Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Attentats anti-Sri Lanka: les services marocains ont fourni des informations clefs pour identifier les kamikazes


Mercredi 24 Avril 2019 modifié le Vendredi 26 Avril 2019 - 12:09




Abdellatif Hammouchi.
Abdellatif Hammouchi.
Les services marocains ont fourni, quarante huit heures après les horribles attentats anti-Sri Lanka (dimanche 21 avril), des informations clefs à leurs homologues sri-lankais et indiens ayant permis d’identifier les auteurs de ces attaques qui ont fait 359 victimes tragiques.

Des informations exclusives ébruitées par les renseignements sri-lankais et indiens remettent au devant de la scène le rôle avant-gardiste des services marocains dans la lutte antiterroriste. «Le Maroc a fourni à Colombo et à New Delhi, dans les quarante-huit heures qui ont suivi les horribles attaques terroristes contre le Sri lanka, des informations sensibles qui ont permis d’identifier les auteurs de ce terrifiant carnage», dévoile le site du prestigieux journal indien, Outlookindia. com.

Pas moins de 359 personnes, dont plusieurs dizaines d'enfants, ont péri dans ces ignominieux attentats qui ont visé, en pleine messe de Pâques (dimanche 21 avril), quatre hôtels et trois églises, situés dans dans différents endroits de l’île.

La célérité avec laquelle les auteurs de ces sanglantes attaques, au nombre de huit, ont été identifiés, met en évidence l’efficacité des services marocains, qui ont été prompts à fournir les informations nécessaires à la reconnaissance des kamikazes, dont deux frères sri-lankais islamistes, qui ont joué un rôle-clé dans les attentats perpétrés dans l’île d’Asie du Sud.

«Le Maroc, pays d’Afrique du nord qui prêche un Islam modéré, enregistre des succès retentissants en matière de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation dans le monde islamique», fait valoir la publication indienne, précisant que les services marocains ont également échangé avec leurs homologues indiens, suite à ces attentats revendiqués par "l’Etat islamique".

«L'Inde et le Maroc ont conclu un accord fort et multidimensionnel sur la coopération en matière de lutte contre le terrorisme», rappelle la même publication.

La projection des hommes de Hammouchi hors les frontières du royaume a évité à plusieurs «pays amis» des «bains de sang» spectaculaires, rappelle encore la publication, citant à titre exemple des pays se situant à la frontière nord du royaume, notamment l’Espagne, la France et la Belgique. «Les liens grandissants entre le Maroc et l'Inde ont été suivis par 10 visites ministérielles au cours de la dernière année», fait-elle valoir.

Lutte antiterroriste: l’approche holistique du Maroc mise en exergue

La success story des services marocains tient-elle seulement à leur capacité opérationnelle? «Les services du royaume ont jusqu'ici réussi à démanteler 183 cellules terroristes, qui se trouvaient à différentes étapes de la planification et 361 projets terroristes dévastateurs" dans le pays», souligne Outlookindia. com, à juste titre d'ailleurs.

Mais ce n'est pas tout! Le royaume a mené, parallèlement à cette action opérationnelle, un excellent travail de prévention sur les fronts juridiques (durcissement de l'arsenal antiterroriste), religieux (combat contre les idées extrémistes) et socio-économique (lutte contre la précarité), relève-t-elle.

«Les initiatives du Maroc en matière de déradicalisation ont été saluées par la communauté internationale», écrit Outlookindia. com. "Le Maroc applique une stratégie multidimensionnelle de lutte contre le terrorisme qui repose sur trois points: la collecte de renseignements, les réformes socio-économiques et la réforme des écoles religieuses», explique-t-elle, citant le patron du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak Khiame.

L'Institut Mohammed VI pour la formation des imams, inauguré en 2015 par le roi, est l'illustration phare de la stratégie efficiente adoptée par le royaume contre le terrorisme. La visite effectuée par le Roi Mohammed VI et de sa sainteté le pape Français, en mars dernier, au sein de cet Institut, en dit long sur le modèle de coexistence qu'offre le royaume à l'échelle de tout le monde islamique.
Mercredi 24 Avril 2019 - 23:07

(médias marocains)




Nouveau commentaire :
Twitter