Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Algérie : un député placé en détention provisoire pour blanchiment d'argent


Jeudi 17 Octobre 2019 modifié le Vendredi 18 Octobre 2019 - 08:57




(Photo : HUFFPOST MG)
(Photo : HUFFPOST MG)
Le député et homme d'affaires algérien Baha Eddine Tliba a été placé jeudi en détention provisoire dans une affaire de blanchiment d'argent et de financement occulte de partis politiques, selon l'agence officielle APS.

L'immunité parlementaire de Baha Eddine Tliba, député du Front de libération nationale (FLN), parti de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika, avait été levée le 25 septembre, à la suite d'une demande du ministre de la Justice.

Il avait été convoqué mais ne s'était pas présenté au tribunal.

Il a été "placé sous mandat de dépôt à la prison d'El Harrach, à l'issue de son audition par le juge d'instruction près le tribunal de Sid M'hamed", à Alger, a rapporté l'APS, citant une source judiciaire.

Baha Eddine Tliba, député de la wilaya (région) d'Annaba, dans le nord-est du pays, est accusé notamment de "blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques", selon l'agence officielle APS.

Selon les médias algériens, il est plus précisément accusé de "financement illégal de la campagne électorale de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika".

L'Algérie est secouée depuis le 22 février par un mouvement inédit de contestation du régime qui a entraîné la démission du président Bouteflika en avril et qui réclame désormais le départ du "système".

Depuis la démission de l'ex-chef de l'Etat, la justice algérienne a lancé plusieurs enquêtes et placé en détention provisoire de puissants hommes d'affaires, la plupart soupçonnés d'avoir profité de leurs liens avec M. Bouteflika ou de son entourage pour obtenir des avantages ou des marchés publics.

Les observateurs craignent que ces arrestations servent à offrir des "têtes" au mouvement de contestation tout en procédant à une "purge" au sein du pouvoir dans le cadre de luttes des clans au sommet.
Jeudi 17 Octobre 2019 - 22:33

Atlasinfo (Source afp)




Nouveau commentaire :
Twitter