Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Alger: L'expérience de l'Arabie saoudite dans la lutte antiterroriste a donné des "résultats probants" (ambassadeur)


Jeudi 26 Août 2010 modifié le Jeudi 26 Août 2010 - 12:25

L'Arabie saoudite a adopté une stratégie de lutte contre le terrorisme ayant donné "des résultats probants", a indiqué, dans la nuit du mercredi à jeudi à Alger, l'ambassadeur de ce pays en Algérie, M. Sami Ben Abdellah Ben Othmene Salah.




L'Ambassadeur de l'Arabie Saoudite à Alger
L'Ambassadeur de l'Arabie Saoudite à Alger
Intervenant à la conférence consacrée à l'expérience saoudienne dans la lutte antiterroriste, organisée par le quotidien arabophone "Algérie News", dans le cadre des activités culturelles des "Milles et Une news", M. Ben Othmene Salah a souligné que "L'Arabie saoudite qui a connu, à l'instar d'autres pays, l'expérience des actes terroristes, a adopté une stratégie de lutte antiterroriste ayant donné des résultats probants".

C'est ainsi qu'il a expliqué qu'entre 2004 et 2007, ce pays a connu une "série d'actes terroristes", ayant coûté la vie à 76 personnes civiles et 570 blessés.

80 membres des services des différents corps de sécurité de l'Arabie saoudite ont trouvé la mort et 370 d'entre eux ont été blessés, dans des actes terroristes, durant cette période, a ajouté M. Ben Othmene Salah qui a précisé, dans le même cadre, que ce pays a déjoué 220 plans terroristes.

L'Ambassadeur de l'Arabie saoudite qui a souligné que son pays a fourni un "grand" effort sur le plan sécuritaire, dans la lutte antiterroriste, a expliqué que ces résultats positifs ont été obtenus, aussi, grâce à l'application d'une stratégie déclinée sur cinq axes.

Il a cité, à ce propos, l'axe de l'éducation qui a vu, selon lui, des interventions dans les programmes pédagogiques, pour "favoriser l'approche modérée dans l'interprétation de l'Islam".

L'interprétation de la religion musulmane constitue, aussi, a affirmé l'ambassadeur de l'Arabie saoudite, un axe de lutte contre ce fléau, en favorisant, a-t-il dit, l'interprétation "juste" de le religion et en "combattant" les idées extrémistes.

Sur le plan des idées, un autre axe fondamental dans la stratégie de lutte contre les extrémistes religieux en Arabie saoudite, Il a indiqué que le Royaume a initié une série de colloques et de séminaires pour expliquer les fondements idéologiques du terrorisme et les dénoncer.

M. Ben Othmene Salah a indiqué, à ce sujet, qu'un centre international de lutte contre le terrorisme, dont la mise en oeuvre a été confiée à l'Organisation des Nations-Unies, a été décidée lors du congrès mondiale sur le terrorisme tenu, en 2005, à Riadh.

Ce centre, a-t-il expliqué, a pour objectif de "coordonner" les efforts des pays dans la lutte antiterroriste et le suivi de l'échange du renseignement dans ce cadre.

Il a relevé, par ailleurs, que cette stratégie de lutte s'appuie, aussi, sur les médias pour, a-t-il dit, élever le niveau de conscience des citoyens.

Sur le plan sécuritaire, M. Ben Othmene Salah qui a précisé que le Royaume saoudien donne la priorité aux frappes "préventives" qui se basent sur les échanges des renseignements entre les pays, a souligné que "'les portes restent ouvertes aux terroristes repentis".

C'est ainsi qu'il a indiqué que l'Arabie saoudite détient une expérience réussie dans ce cadre, affirmant qu"'un programme de réhabilitation et de prise en charge des repentis est appliqué" dans ce pays.

"C'est ce qui est appelée en Occident la stratégie modérée", a-t-il expliqué, précisant que cette approche est basée sur "la lutte contre les aspects idéologiques qui légitiment ces actes", en prenant en charge les repentis sur le plan des idées par des psychologues et des hommes de culte.

M. Ben Othmene Salah a indiqué que "600 repentis ont bénéficié de ce programme, s'étalant sur 6 et 9 mois, dont 109 anciens internés de Guantanamo".

Selon ce responsable saoudien, seul 2% de ces repentis ont renoué avec l'activité terroriste, en se déplaçant au Yémen.

"Ce faible taux d'échec démontre l'efficacité de ce programme de réhabilitation", a-t-il estimé.

L'ambassadeur de l'Arabie saoudite a relevé que "l'Algérie détient une expérience dans la lutte antiterroriste que les observateurs internationaux lui reconnaissent", indiquant que les deux pays (l'Algérie et l'Arabie saoudite) "coopèrent dans la lutte antiterroriste", en échangeant leurs expériences dans ce domaine.



(Source APS)

Jeudi 26 Août 2010 - 10:27





Nouveau commentaire :
Twitter