Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Afghanistan: les partisans des talibans saluent le retrait annoncé des Américains


Vendredi 6 Septembre 2019 modifié le Samedi 7 Septembre 2019 - 10:18




Afghanistan: les partisans des talibans saluent le retrait annoncé des Américains
Si de nombreux Afghans appréhendent la perspective d'un accord historique de retrait des troupes américaines d'Afghanistan, les partisans des talibans se réjouissent au contraire de cette étape-clé qui ouvre la voie vers un retour au pouvoir de leur mouvement.

Le projet d’accord entre Etats-Unis et talibans prévoit le retrait de milliers de soldats américains, avec un calendrier à la clé. Il s'agit de la principale revendication des talibans qui s'engageraient en retour à ce que les territoires qu'ils contrôlent ne puissent plus être utilisés par des organisations "terroristes".

L'AFP s'est entretenue avec plusieurs combattants et sympathisants des talibans dans les provinces du sud de l'Afghanistan, berceau du mouvement islamiste.

- Départ "dans la honte" -


Hafiz Mohammad Wali, jardinier dans le district de Shahjoy, dans la province de Zabul (sud-est), se réjouit de la nouvelle d'un accord qui verrait l'armée américaine retirer ses forces.

"Cela fait près de 20 ans que nous attendons de voir les Américains quitter l'Afghanistan dans la honte", dit-il. "Maintenant, les gens prient pour la paix dans le pays. Nous nous sommes beaucoup battus, les combats se poursuivent encore aujourd'hui", assure-t-il.

Comme la plupart des partisans des talibans auxquels l'AFP a parlé, Hafiz Mohammad Wali se montre plus circonspect sur les possibilités d'entente entre talibans et gouvernement afghan.

"Notre principale préoccupation est de savoir comment les talibans et le gouvernement afghan feront la paix", dit-il.

"Les Afghans se battent entre eux depuis des années dans les villages et les districts. Vont-ils pouvoir s'asseoir ensemble ? Ce n'est pas seulement mon inquiétude, elle est partagée par d'autres villageois", affirme-t-il.

Les talibans ont jusqu'à présent toujours refusé de discuter avec le gouvernement du président Ashraf Ghani, qu'ils considèrent comme une "marionnette" aux mains de Washington. Cependant, l'accord avec les Etats-Unis prévoit l'ouverture de pourparlers "inter-afghans" entre les insurgés et Kaboul.

- L'Amérique "battue" -

Le mollah Gul Agha, un commandant taliban du district de Marja, dans la province du Helmand (sud), assure que "les Afghans acceptent une vie pauvre et humble" mais que "personne ne sera jamais leur maître" dit-il.

"Les Afghans combattent les envahisseurs depuis des décennies. Autrefois les Russes, aujourd'hui les Américains et les Britanniques", dit-il. "Avec l'aide d'Allah Tout-Puissant, nous les avons encore vaincus".

Il estime que le coût payé par les Etats-Unis dans le conflit afghan - plus de 2.400 soldats tués au combat et des milliers de blessés - fera réfléchir l'Amérique à deux fois avant d'envahir d'autres pays.

- "Valeurs islamiques" -

Mohammad Manzoor Hussaini, qui a combattu dans les rangs des talibans pendant des années, se cachait jusqu'à il y a deux ans au Pakistan mais est retourné à Kandahar, ville historique du mouvement.

Tout ce que veulent les Afghans c'est une paix fondée sur les "valeurs islamiques", insiste-t-il, reprenant la formule ambigüe utilisée par les responsables talibans tout au long des négociations.

"Les Afghans souhaitent la paix, mais ils veulent aussi une paix digne fondée sur les valeurs islamiques et une paix entre tous les Afghans", dit M. Hussaini.

"Les Afghans devraient se faire confiance, être honnêtes les uns envers les autres et ne pas prêter attention aux étrangers. Mais si les choses sont mal gérées, la guerre pourrait durer encore 20 ans et s'étendre à d'autres pays", avertit-il.

- "Fatigués" de la guerre -


Le mollah Rauf, ex-commandant taliban dans la province de Ghazni (Est), se montre optimiste sur les possibilités de paix après 18 ans de guerre.

"Les deux camps dans cette guerre sont fatigués", dit-il. "Je suis très heureux que l'Amérique s'en aille, parce qu'elle n'a offert aux Afghans que guerre et destruction, des milliers d'Afghans ont été tués".

Selon lui, "si les Afghans se donnent la main, ils pourront empêcher d'autres destructions et effusions de sang".
Vendredi 6 Septembre 2019 - 09:39

Atlasinfo (source AFP)




Nouveau commentaire :
Twitter