Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









A Marrakech, une bibliothèque sur roues fait le tour des écoles en zones rurales


Samedi 9 Juin 2018 modifié le Dimanche 10 Juin 2018 - 10:58

Yza Cherqi (A Marrakech)




Cela fait deux ans que l’association Kitabi œuvre dans la ville de Marrakech initiant les élèves des écoles primaires en zone rurale à l’amour de la lecture. A l’initiative de Najat Taj Eddine, professeur à la faculté Semlalia de Marrakech et chapeautée par la Fondation Marrakech 21, qui se consacre au développement durable, cette action regroupe 12 femmes bénévoles majoritairement universitaires.
La bibliothèque sur roue se rend dans l’une de ses 5 écoles partenaires et investit les parcs et places publiques de Marrakech durant les vacances scolaires. L’objectif principal étant de mettre en pratique la lecture pour le plaisir chez ces enfants.

« Financé par l’Initiative nationale pour le développement humain, ce projet comme toute action associative, requiert le soutien de bénévoles », explique l’une des membres qui s’y consacre à titre gracieux et, surtout, militant.

Kitabi a trouvé soutien auprès des étudiants de l’université Cadi Ayyad et l’Institut français de la ville ocre, principal donateur de l’association. Il est important de préciser que les dons d’argent ne sont pas acceptés. Les donations se font uniquement sous forme de livres en arabe et en français ou de temps pour les personnes qui souhaitent accompagner ces enfants. « Avec plus de bénévoles l’association pourra déployer son action dans d’autres établissements de la périphérie », fait valoir notre interoluctrice.

Bien que l’objectif principal de Kitabi est de faire aimer la lecture aux enfants et de leur permettre de profiter un large choix de livres, le problème de l’accès très limité aux livres n’est pas le seul fléau à combattre. L’association s’en est d’ailleurs vite rendu compte lors de ses tournées. «Leur demander de lire est très bien, mais à condition que les exigences d’hygiène soient respectées,» constate Najat Taj Eddine. En effet d’autres besoins se font sentir dans ces écoles de zone rurale aux sanitaires et équipement souvent en piteux état.

Face à ce fâcheux constat, les bénévoles de Kitabi se sont rapidement mobilisés menant ainsi des travaux de rénovation, comme cela a été le cas à l’école Ouled Bouzid, sur la route de Fès, soutenue financièrement par l’école américaine. La Fondation Montresso, connue pour sa résidence d’artistes Jardin Rouge à Marrakech, a également financé certains travaux.

Kitabi espère pouvoir accueillir bientôt de nouveaux bénévoles pour lancer sur les routes un second camion. Objectif clairement affiché : visiter plus d’écoles, des orphelinats et les prisons pour mineurs.


Samedi 9 Juin 2018 - 18:31





Nouveau commentaire :
Twitter