Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









5ème Congrès de l'USTMA à Tunis : appel pour un "dialogue maghrébin" entre partenaires sociaux et politiques


Samedi 9 Février 2019 modifié le Dimanche 10 Février 2019 - 14:50




5ème Congrès de l'USTMA à Tunis : appel pour un "dialogue maghrébin" entre partenaires sociaux et politiques
Les représentants des organisations syndicales membres de l'Union Syndicale des Travailleurs du Maghreb arabe (USTMA) ont appelé, vendredi, à un dialogue maghrébin serein et élargi entre les partenaires sociaux et les dirigeants politiques pour trouver les solutions aux problèmes qui se posent en privilégiant le langage de la solidarité et la logique d'intégration et de complémentarité.

Au terme du 5ème congrès de l'USTMA, les représentants de l’Union Marocaine du Travail (UMT), l’Union Générale Tunisienne du Travail, l’Union Générale des Travailleurs Algériens, l’Union des travailleurs mauritaniens et de l'Union nationale des travailleurs libyens, ont souligné l’impératif d’oeuvrer pour dynamiser les différentes institutions de l’UMA et des accords conclus, ainsi que la promotion des échanges commerciaux entre les pays maghrébins.

Ils ont renouvelé leur appel aux gouvernements des pays de la région pour l’instauration du principe de négociation conjointe avec les blocs internationaux pour la réalisation d'un dialogue équilibré, relevant que l'Union du Maghreb Arabe constitue le meilleur cadre pour permettre une intégration réussie sur le marché mondial.

Ils ont par ailleurs déploré le retard enregistré dans l’édification de l’UMA et qui a impacté la réalisation de l’objectif de complémentarité escompté, exprimant dans ce sens leur attachement à l'indépendance des décisions de l'Union syndicale des travailleurs du Maghreb arabe et à la liberté de l’action syndicale, ainsi que le rejet de toute tentative d'ingérence dans les affaires internes des syndicats.

Ils ont de même souligné l’impératif de la consolidation de l’unité des syndicats et de la libre pratique syndicale au sein de leurs diverses structures.

Les responsables des syndicats de l'USTMA, dont l’UMT qui était représentée par son Secrétaire général, Miloud Moukharik, ont insisté sur l’impératif de développer les compétences du mouvement syndical maghrébin et de renforcer sa contribution à la lutte de la classe ouvrière arabe, plaidant aussi pour plus d’ouverture sur les pays africains.

Ils ont également appelé la classe ouvrière maghrébine à préserver les acquis des peuples de la région, à poursuivre le combat de développement et de protection des pays et des peuples maghrébins du fléau du terrorisme, exprimant leur pleine solidarité avec les travailleurs migrants de la région et la disposition à défendre leur droit à un travail décent dans les pays d’accueil.

Ils ont également souligné la nécessité d’accorder une attention particulière aux femmes et aux jeunes, en renforçant leur participation à la prise de décisions en vue de réaliser l’équité sociale et la stabilité de la société.

D'autre part, les dirigeants et les représentants des organisations syndicales membres de l’USTMA ont exhorté le peuple libyen à engager un dialogue national inclusif qui aboutirait à la conclusion des accords loin de toute ingérence étrangère et exprimé leur solidarité avec le peuple palestinien face à la machine militaire israélienne.

Dans une déclaration à la MAP, le Secrétaire général de l'Union Marocaine du Travail a indiqué que ce congrès auquel a prit part le Secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe, Taieb Bakkouch, était une occasion importante pour l'examen des problèmes auxquels est confrontée la classe ouvrière dans la région.

Il a précisé que le congrès a débattu de nombreuses questions économiques et sociales, soulignant le souci de l’UMT de dynamiser le rôle de l’USTMA en vue de lui permettre de contribuer à l’édification de l’UMA.

Dans ce sens, M. Moukharik, qui a été élu secrétaire général adjoint de l’USTMA lors de ce congrès, a appelé à surmonter les divergences politiques pour construire un Maghreb arabe fort et capable de relever les défis auxquels sont confrontés les pays de la région.

Lors de ce congrès, plusieurs membres de la délégation de l’UMT ont également été élus aux postes de membres de l’assemblée générale, ainsi qu’aux commissions de la femme et de la jeunesse de l’Union.

Le syndicat des Travailleurs du Maghreb a été créé le 8 décembre 1989 au siège de l’Union marocaine du Travail à Casablanca, rappelle-t-on.

Samedi 9 Février 2019 - 12:00

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter