Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









5 décembre : les grévistes se mobilisent "pour tout le monde" (Manon Aubry, LFI)


Lundi 25 Novembre 2019 modifié le Mardi 26 Novembre 2019 - 08:25

Les grévistes du 5 décembre contre la réforme des retraites se mobiliseront "pour tout le monde", pas seulement pour défendre les régimes spéciaux, "parce que nous serons tous perdants" à son terme, a répondu lundi la députée européenne LFI Manon Aubry à Emmanuel Macron.




Le chef de l'Etat avait estimé vendredi que ce mouvement de grève était avant tout "une mobilisation contre la fin des régimes spéciaux".

Ces propos d'Emmanuel Macron, "c'est la stratégie classique de diviser pour mieux régner", a réagi Manon Aubry sur Public Sénat. Soulignant que "les régimes spéciaux représentent 3% des retraites", elle a estimé qu'"aujourd'hui la mobilisation du 5 décembre c'est pour tout le monde parce que nous serons tous perdants".

Alors qu'on l'interrogeait pour savoir si le départ à la retraite d'un maçon plus tard qu'un conducteur de TGV n'était pas injuste, elle a demandé "pourquoi quand il faut harmoniser il faut toujours harmoniser par le bas", plaidant pour que "le maçon qui travaille dans des conditions difficiles" parte à la retraite à 60 ans et non à 62.

Pour Ian Brossat, porte-parole du PCF, "toute cette petite propagande, qu'on entend depuis des jours et qui consiste à expliquer que les gens qui vont se mobiliser le 5 décembre sont soit des irresponsables soit des privilégiés, (...) est dégueulasse", a-t-il dit sur BFMTV en citant "les routiers, les infirmiers, les agents de la RATP, de la SNCF".

A qui la majorité veut-elle "faire croire que les routiers, quand on connaît leurs conditions de travail, soumis au dumping social, sont des privilégiés?", a-t-il demandé, appelant le gouvernement à aller voir "plutôt du côté des grosses fortunes qu'il a gavées depuis deux ans et demi".

Quant à la proposition de loi créant "le droit aux transports publics garanti" que Les Républicains déposeront au Sénat d'ici au 5 décembre, autant "tout simplement mettre un terme au droit de grève comme ça ce sera plus simple", a réagi de son côté Manon Aubry.

Elle a précisé que LFI compte présenter "un contre-projet" de réforme des retraites.

Le PCF, lui, a validé ce week-end sa propre contre-proposition, un système de retraites "unifié par le haut", financé par "une modulation des cotisations" des entreprises en fonction d'objectifs écologiques et sociaux qui permettrait de lever 50 à 70 milliards d'euros en cinq ans.
Lundi 25 Novembre 2019 - 13:07

Atlasinfo (Source afp)




Nouveau commentaire :
Twitter