Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









16è Festival des Andalousies Atlantiques : Benomar Ziani et Raymonde El Bidaouia dans un concert de clôture indescriptible


Dimanche 3 Novembre 2019 modifié le Dimanche 3 Novembre 2019 - 22:08




Le Festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira (Maroc) a tenu toutes ses promesses et réussi le pari en réunissant le temps d'un concert de clôture, en toute apothéose, plusieurs milliers de festivaliers autour de deux icônes incontournables de la scène musicale marocaine : Benomar Ziani et Raymonde El Bidaouia.

Un concert historique, qui a pu enfin avoir lieu dans la mythique place El Menzah, à Essaouira, cette ville de tous les possibles et des belles surprises et ce, après de longues années dans leurs parcours artistiques si riches et diversifiés et des expériences inégalables dans la promotion et la préservation d'un art musical des plus emblématiques.

C'est dans une ambiance électrique que le public présent a pu accueillir, sous une salve d'ovations, dans un premier temps le "Jimmy Hendrix" marocain du violon, Benomar Ziani, qui a gratifié l'assistance d'un florilège de chansons de la "belle époque'' suscitant admiration et émotion, à l'instar de "Allah Yatik b Sbar", "Choufou Halti'', "Ayani Ayani Chibani'' et ''Dour Biha Ya Chibani'' entre autres.

Et ce n'est pas tout, puisque quelque temps après, Benomar Ziani a dû partager la scène avec la Diva Raymonde El Bidaouia, formant ainsi un duo exceptionnel, le temps d'interpréter ensemble, dans une symbiose et une synchronisation inouïes, des chansons des plus populaires puisées du Chgouri et de la Ayta, répétées en choeur par le public présent.

Et pour clore en beauté cette soirée exceptionnelle inscrite en lettres d'or dans les Annales des Andalousies Atlantiques d'Essaouira, c'est Raymonde El Bidaouia qui a honoré le public conquis avec des titres mémorables : "Matakchi biya", "Wakha chafouni Saket", "Lamouni li Gharoui mini'', "Jari Ya Hamouda" ou encore "Hiya hiya''.

Une grande aventure musicale pleinement assurée par deux grandes figures emblématiques de la scène musicale marocaine. Un vrai hommage au répertoire musical varié et authentique d'un Maroc à la fois fier et riche de sa diversité culturelle et artistique, signé des mains de l'orchestre El Idrissi.

En réunissant ces deux icônes du patrimoine judéo-arabe pour chanter, Essaouira a toutes les audaces de demander à ces deux stars de partager la scène le temps d'un beau moment de retrouvailles. Un moment historique comme l'a été en 2018, l'inoubliable concert de Hajja El Hamdaouia et de Raymonde El Bidaouia.

Auparavant, et pour le plaisir et le bonheur des festivaliers, Essaouira a offert l'opportunité à Asmaa Lazrek en compagnie de l'Orchestre Al Assala de Meknès, dirigé par Maître Rachid Lahkim, d'offrir à ses aficionados, un concert amplement dédié au Malhoun judéo-marocain: Une vraie immersion au coeur des "Qsaid" dans la pure tradition marocaine du grand art du Malhoun.

Après trois jours à la fois festifs et studieux ayant permis à tous de plonger dans l'âge d'or andalou, lieu et lien de la symbiose et de la convivialité, le Festival des Andalousies Atlantiques a pris fin en donnant rendez-vous à ses habitués et à ses illustres hôtes pour de nouvelles manifestations culturelles, artistiques et intellectuelles de haute facture. Une suite toute logique pour une ville qui a toutes les capacités de gagner le pari et qui a misé depuis près de trente ans sur la culture comme levier de développement et moyen de rayonnement à l'international.

"Classée patrimoine universel de l'humanité, Essaouira vient de rajouter une autre pierre précieuse à son collier. Depuis le 31 octobre dernier, jour d'ouverture de la 16è édition du Festival des Andalousies Atlantiques, Essaouira fait désormais partie du réseau mondial des villes les plus créatives de l'UNESCO, grâce à son effervescence musicale", a affirmé à la clôture de cette nouvelle édition, Mme Kaoutar Chakir Benamara de l'Association Essaouira-Mogador.

"Depuis de longues années, Essaouira n'a pas accueilli un aussi grand nombre de Juifs, Marocains, fils de la cité mais aussi d'autres régions du Royaume, ainsi que des festivaliers d'autres pays. Les uns ne se sont pas vus depuis leur enfance. Ils retrouvent leurs voisins et amis musulmans", s'est elle félicitée, émettant le voeu de voir cet esprit d'Essaouira gagner d'autres contrées et que "le souffle de Mogador balayera les incompréhensions pour célébrer les identités multiples et les cosmopolitismes réussis''.

A noter que la soirée de clôture a été rehaussée par la présence notamment du Conseiller de Sa Majesté le Roi et président fondateur de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, du gouverneur de la province, M. Adil El Maliki ainsi que d'autres personnalités.
Dimanche 3 Novembre 2019 - 20:16





Nouveau commentaire :
Twitter