Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Youssef Amrani à Doha : Le Maroc, sous le leadership du Roi Mohammed VI, a su faire évoluer son propre modèle


Dimanche 20 Novembre 2016 modifié le Dimanche 20 Novembre 2016 - 22:39

Le Maroc, sous le leadership du Roi Mohammed VI, a su faire évoluer son propre modèle marocain, fondé sur une vision globale et une approche citoyenne, pour l'édification d’un Maroc moderne, riche de son référentiel identitaire et conforme aux valeurs de la Nation unifiée, a affirmé dimanche à Doha, M. Youssef Amrani, Chargé de mission au Cabinet Royal.




M. Youssef Amrani, qui intervenait dans le cadre de sa participation à la 9ème Edition du Forum des politiques mondiales de Doha, lors d’un panel intitulé « L’avenir du Moyen Orient », aux côtés, notamment, de MM. Ahmet Davutoglu, ancien premier ministre turc (invité spécial de ce panel), Miguel Angel Moratinos, ancien ministre des Affaires étrangères espagnol, Riyad Hijab ancien premier ministre de Syrie et de Saeb Erekat négociateur en chef palestinien, a souligné que « les défis émergents et les crises complexes en cours dans la région, conjugués à la faiblesse des institutions et au manque de gouvernance, constituent autant d’ingrédients fragilisant la stabilité, la sécurité et l’avenir de la région ».

Face à cette situation complexe, il a souligné qu’« outre une intégration régionale renforcée, seul un nouveau modèle de gouvernance, adapté aux réalités de chaque pays, permettra d’apporter des solutions communes et durables aux multiples défis, de réaliser la croissance économique, promouvoir l’investissement et créer des emplois dans la région ».

S’agissant de la dynamique régionale, il a signalé que « la politique africaine du Maroc, qui constitue la priorité de notre politique étrangère, a franchi un nouveau cap en s’inscrivant désormais dans une dimension continentale plus élargie, tel que le démontre la récente tournée du Souverain en Afrique de l’Est et la volonté du Maroc d’être en phase avec les problématiques globales qui touchent son continent ».

Aussi, M. Amrani n’a pas manqué de rappeler que « le processus de réformes graduel et endogène, initié par le Souverain, a permis au Maroc, en dépit d’une conjoncture internationale difficile, de consolider son système démocratique et de renforcer ses institutions, grâce à la vision du Souverain pour une société démocratique plurielle et ouverte, dans le cadre d’un modèle spécifique répondant aux besoins et aux réalités des citoyens ».

Il a indiqué que « cette nouvelle dynamique évolutive et inclusive, a permis au pays de renforcer son système politique et de conforter le consensus du peuple autour des valeurs fondamentales et fédératrices de la Constitution", rappelant que "les conditions de transparence et de liberté dans lesquelles se sont déroulées les élections du 07 octobre dernier, démontrent la crédibilité du choix démocratique et du modèle marocain singulier, voulu par Sa Majesté le Roi Mohammed VI”.

Il a par ailleurs ajouté que « le modèle marocain nourrit l’ambition d’édifier une société plus forte et équitable, en érigeant le développement humain en véritable force d’impulsion pour toutes les politiques publiques », avec notamment « la régionalisation avancée, conçue pour promouvoir un développement économique et social intégré, créateur de richesse, générant des emplois et préservant les fondamentaux sociaux du pays».

Pour M. Youssef Amrani « les choix stratégiques du Maroc, son évolution sociétale et ses transformations effectives qui se traduisent par un large spectre de chantiers structurants ont permis à notre pays de se prémunir de l’instabilité et des crises économiques qui minent notre région », mais aussi « de s’ériger en un pôle de stabilité sûr et confirmé » a-t-il ajouté. Grâce à ces atouts, le Maroc a pu « bénéficier de la confiance et de la reconnaissance internationale, comme un allié fiable et un partenaire international actif et engagé sur tous les fronts »a-t-il mentionné.

M. Amrani a par ailleurs indiqué « qu’outre la dimension sécuritaire qui est tout aussi essentielle, la vision du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent s’appuie sur une approche multidimensionnelle et des initiatives courageuses et avant-gardistes, telles que la restructuration du champ religieux, la formation des Imams ou encore la révision des manuels d’enseignement en matière d’éducation religieuse, visant à consacrer les fondamentaux religieux inscrits dans le référentiel cultuel de notre pays ».

Et de conclure que « le Maroc a su répondre aux aspirations démocratiques de son peuple, grâce aux nombreuses réformes endogènes opérées, en continuant d’aller de l’avant dans sa quête pour le renforcement des fondamentaux de son modèle marocain singulier ».

Le forum de Doha, qui se poursuivra jusqu'au 22 courant, a ouvert ses travaux avec la séance inaugurale qui a été marquée par l’intervention du Premier ministre et ministre de l’intérieur qatari, Cheikh Abdellah Ben Nasser Ben Khalifa Al Thani, du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale français, Jean-Marc Ayrault et du président et fondateur du forum des politiques mondiales, Thierry de Montbrial.

Avec MAP
Dimanche 20 Novembre 2016 - 14:20





Nouveau commentaire :
Twitter