Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Yémen: les rebelles vont se joindre aux pourparlers de paix au Koweït (représentants)


Mercredi 20 Avril 2016 modifié le Mercredi 20 Avril 2016 - 09:43




Les rebelles et leurs alliés au Yémen vont se joindre aux pourparlers de paix prévus avec le gouvernement sous l'égide de l'ONU au Koweït, qui devaient débuter lundi mais qu'ils avaient boudés jusqu'ici, ont indiqué mercredi des représentants rebelles.

"Nous avons accepté d'aller aux négociations" après avoir obtenu "des assurances" du médiateur de l'ONU sur le respect du cessez-le-feu décrété le 10 avril, a annoncé Saleh al-Sammad, représentant des rebelles chiites Houthis, dans une déclaration publiée par la chaîne Al-Masirah qu'ils contrôlent.

Cette annonce a été confirmée par Yasser Alawadi, secrétaire général adjoint du Congrès populaire général (CPG), le parti de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, allié des Houthis.

La délégation des rebelles et du CPG "va participer aux consultations à Koweït", a-t-il annoncé sur Twitter, ajoutant qu'elle devrait arriver au Koweït jeudi après avoir transité par Mascate, la capitale d'Oman.

Les pourparlers de paix devaient commencer lundi, mais ils ont été reportés sine die par l'ONU en attendant l'arrivée de la délégation des rebelles et de leurs alliés, lesquels ont justifié leur absence par "la poursuite de l'agression saoudienne" malgré la trêve.

Le gouvernement yéménite et la coalition militaire arabe sous commandement saoudien qui le soutient d'une part, et les rebelles de l'autre s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu depuis son entrée en vigueur le 10 avril.

Le médiateur de l'ONU, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, présent à Koweït, a multiplié les contacts avec les protagonistes et des représentants des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU.

Ces derniers ont, selon un diplomate occidental, adressé mardi soir un message aux rebelles les exhortant à dépêcher rapidement leurs délégués aux pourparlers au Koweït.
Mercredi 20 Avril 2016 - 08:56

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter