Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Xi Jinping et Poutine en sommet sur l'Afghanistan


Lundi 6 Juillet 2015 modifié le Lundi 6 Juillet 2015 - 15:16

Les menaces que fait peser sur l'Afghanistan le groupe extrémiste Etat islamique seront au menu d'un prochain sommet entre le président chinois Xi Jinping, son homologue russe Vladimir Poutine et d'autres dirigeants d'Asie centrale, a indiqué lundi un haut responsable chinois.




La ville russe de Oufa accueillera jeudi et vendredi les chefs d'État de l'Organisation pour la coopération de Shanghai (OCS), qui regroupe Chine, Russie, Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan et Ouzbékistan.

"Du fait des retombées des activités terroristes de (l'organisation) Etat islamique, l'Afghanistan se trouve maintenant confronté à une situation sécuritaire peu réjouissante", a souligné le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Cheng Guoping devant la presse.

Les dirigeants de l'OCS "auront certainement des entretiens en profondeur sur la question afghane", a-t-il ajouté, "et ils examineront aussi comment répondre" aux enjeux sécuritaires.

La Chine a des visées économiques en Afghanistan et redoute en particulier des infiltrations jihadistes au Xinjiang, sa région à dominante musulmane qui partage une courte frontière avec l'Afghanistan.

Les talibans afghans cherchent à stopper les défections dans leurs rangs de militants qui rejoignent le groupe État islamique (EI), dont certains ont adopté le drapeau, à l'heure où les forces de l'Otan quittent le pays.

Le mois dernier, les talibans ont demandé aux dirigeants de l'EI de ne pas lancer une insurrection parallèle à la leur, à la suite d'affrontements entre les deux factions.

Dans le collimateur chinois figure principalement le Mouvement islamique pour le Turkestan oriental (Etim), que Pékin accuse de fomenter les violences au Xinjiang, en recrudescence depuis deux ans, bien que nombre d'analystes émettent des doutes sur l'ampleur et la structuration de ce mouvement.

"Il a participé à certaines actions terroristes de l'EI", a assuré le responsable chinois à propos de l'Etim. Pékin "est inquiet à ce propos" et entend "maintenir la coopération sécuritaire avec les pays concernés", a ajouté M. Cheng.

L'Afghanistan a un statut d'observateur à l'OCS, de même que l'Inde, l'Iran, la Mongolie et le Pakistan, selon son site officiel.

Depuis son accession à la présidence chinoise en 2013, Xi Jinping s'est entretenu huit fois avec Vladimir Poutine, assistant en mai dernier au défilé militaire à Moscou pour la commémoration de la victoire de 1945.

La Russie est devenue en mai le premier fournisseur de pétrole de la Chine, selon l'agence Bloomberg.

Le sommet sera précédé par celui des BRICS, réunissant le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du sud.
Lundi 6 Juillet 2015 - 15:15

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter