Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques





Xavier Darcos : "Le Maroc est un modèle à suivre et à donner"


Samedi 18 Février 2017 modifié le Mardi 21 Février 2017 - 12:13

Sous le thème "Relever ensemble les défis contemporains", le colloque organisé par le Sénat français, sous le haut patronage de son président Gérard Larcher, à l’initiative de la Commission de la Culture et de l’éducation et en partenariat avec l’Ambassade du Maroc en France, s’est tenu cette semaine afin d’échanger sur les grands chantiers dans les domaines de la culture et l’éducation entre les deux pays. Xavier DARCOS, membre de l’Académie Française, ancien ministre de l’Education Nationale, nous livre son témoignage sur les relations entre la France et le Maroc.

Propos recueillis par Ghislaine Badri




M. Darcos, quels sont les réels enjeux de cette manifestation et les axes prioritaires qui marquent les relations entre la France et le Maroc ?

Les enjeux stratégiques entre le Maroc et la France ne sont pas seulement culturels, éducatifs et pédagogiques même si c’est un pan important de notre coopération. Le Maroc fait face au défi démographique, il s’agit pour nous qu’il trouve en la France un partenaire et un allié pour répondre à ses besoins en termes d’éducation et de formation professionnelle. Nul besoin de rappeler que nos relations ne datent pas d’hier et que la France a besoin du Maroc, parce que le Royaume est une plateforme considérable où viennent se former les cadres de l’Afrique Sub-saharienne. Le Maroc est aussi engagé dans des projets de grande ambition, tels les projets Euro-méditerranéens. Ce sont des enjeux partagés. Le Maroc est un Etat stable dans un monde arabo-musulman traversé par un contexte extrêmement difficile. L’Afrique est elle-même face à des défis notamment sécuritaires. Le Maroc est non seulement un partenaire mais un soutien dont la France à besoin, dont l’Europe a besoin face à des défis géopolitiques. Par conséquent, au-delà de la question de la formation et de l’éducation, se dessinent des sujets d’une importance fondamentale qui sont au cœur de l’actualité et qui sont essentiels au développement des deux pays.

Quelle est la valeur ajoutée de la relation France-Maroc ?

Le Maroc démontre une civilisation attachée à ses traditions, à son histoire, y compris religieuse, ouverte à la modernité, à la tolérance, à l’Altérité, à la culture, à l’échange et au vivre ensemble. Tous ces éléments font le Maroc d’aujourd’hui et témoignent de l’avancement et du développement du pays à plusieurs niveaux. C’est en quelque sorte "Un laboratoire vivant" d’un pays qui conserve son identité et en fait une force. De ce fait, le Maroc est un partenaire privilégié parce qu’il offre une représentation de ce que devrait être au fond un pays attaché à la fois à ses traditions et aux enjeux de la modernité.

On assiste à une transformation du paysage géopolitique mondial. Quel est le devenir des relations entre le Maroc et la France ?

Je ne pense pas qu’il y ait des risques et des menaces qui porteraient atteinte à nos deux pays. Le Maroc a fait des choix dans le domaine législatif, du droit de la famille, des femmes et de l’ouverture sous toutes ses formes. Ces choix ne sont plus discutés. Le Maroc est une démocratie et plus personne ne remet en cause la manière dont la politique marocaine est conduite. Ce pays qui est très attaché à ses pratiques religieuses avec le Roi Mohamed VI, Commandeur des croyants. Il reste un pays de tolérance, de culture et d’éducation. C’est pour toutes ces raisons que nous resterons ce partenaire privilégié et que nous continuerons à penser que la Maroc est un modèle à suivre et à donner.



Samedi 18 Février 2017 - 16:40