Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Wilfried Swenden : "Le plan d’autonomie, une feuille de route claire pour le développement de la région du Sahara"


Samedi 8 Juillet 2017 modifié le Samedi 8 Juillet 2017 - 17:09

Le professeur belgo-britannique Wilfried Swenden, de l'Université d’Edinbourg, a estimé que la proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara constitue une feuille de route claire pour toute la région.




Wilfried Swenden : "Le plan d’autonomie, une feuille de route claire pour le développement de la région du Sahara"
Intervenant devant le séminaire organisé, lundi dernier au siège des Nations Unies à New York sur le thème "Régionalisation et autonomie territoriale : différences, singularités, complémentarités", le professeur Swenden a présenté une étude comparative de différents systèmes d’autonomie dans le monde. Il a exploré des pistes de réflexion pouvant éventuellement apporter une valeur ajoutée à l’expérience marocaine de régionalisation.

Dans son analyse comparative, l’universitaire belgo-britannique s’est penché sur les cas du Royaume-Uni, du Canada, de l’Espagne, de la Belgique et de l’Inde, relevant que le degré de l’autonomie infra-étatique varie selon la particularité de chaque pays.

Selon M. Swenden, il n’y a pas de “modèle type” pour assurer une bonne gestion territoriale. D’autant plus, toute stratégie territoriale devrait s’inscrire dans le cadre d’une approche évolutive et se démarquer de tout paradigme rigide pouvant affecter son efficacité.

L’expert a précisé que “tous les modèles dans les pays susmentionnés ne sont pas régis par une notion figée de l’autonomie et subissent des changements et des mutations selon la réalité de chaque pays”.

M. Swenden a mis en exergue les atouts de l’initiative marocaine d’autonomie présentée en 2007 et du processus de régionalisation avancée dans lequel le Maroc s’est engagé.

Il a salué la reconnaissance de la culture saharo-hassanie dans la Constitution du Maroc, jetant également la lumière sur l’article 13 du Plan d’Autonomie qui prévoit des dispositifs qui permettront à la région autonome du Sahara de disposer des ressources financières nécessaires à son développement dans tous les domaines. Il a, en outre, relevé que “les indicateurs de développement humain dans la région du Sahara sont plus élevés par rapport aux autres régions du Maroc”.

En définitive, le professeur Wilfried Swenden a recommandé que le plan d’autonomie soit mis en application dans le cadre d’une approche holistique, affirmant que les avantages de ce plan seront mieux évalués non pas dans sa phase embryonnaire mais plutôt lors de sa réalisation sur le terrain.

Le séminaire a été animé par d’éminents experts, chercheurs et universitaires, venant du Canada, du Royaume Uni, de la Suisse et du Vietnam. Il a connu la participation d’une cinquantaine de diplomates, dont plusieurs ambassadeurs accrédités auprès des Nations Unies, en plus de représentants des médias basés à l’ONU.

Cette rencontre a offert l’opportunité de comparer les dispositions proposées par le Maroc pour l’autonomie de la région du Sahara avec l’expérience de nombreuses autres régions du monde en matière d’autonomie régionale ou territoriale.

Atlasinfo avec MAP

Samedi 8 Juillet 2017 - 08:22





Nouveau commentaire :
Twitter