Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Vives tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite: le Maroc suit avec beaucoup d'attention l'évolution de la situation


Dimanche 3 Janvier 2016 modifié le Dimanche 3 Janvier 2016 - 23:28




L'ambassade d'Arabie saoudite à Téhéran (Iran) en flammes, le 2 janvier 2016
L'ambassade d'Arabie saoudite à Téhéran (Iran) en flammes, le 2 janvier 2016
Face à l'escalade entre l'Arabie Saoudite et la République Islamique d'Iran après l'exécution d'un leader chiite saoudien, Nimr Baqer Al-Nimr, et d'autres personnes jugés pour des actes terroristes et d'atteinte à la sécurité de l'Etat, le Maroc "suit avec beaucoup d'attention l'évolution de la situation et craint que les débordements en cours ne prennent une dimension ingérable dans les heures et les jours qui suivent", indique dimanche le ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération.

Le royaume du Maroc "compte sur la sagesse des responsables saoudiens et iraniens afin d'éviter que la situation actuelle ne s'étende à d'autres pays de la région déjà confrontés à de nombreux défis et à des éléments de fragilité multiples", souligne le ministère dans un communiqué.

L'ambassade de l'Arabie Saoudite à Téhéran a été attaquée samedi soir par des manifestants en colère après l'exécution du dignitaire religieux chiite saoudien Nimr Baqer al-Nimr, a rapporté l'agence Isna.

Des manifestants ont lancé des cocktails Molotov contre l'ambassade et ont pu pénétrer à l'intérieur de l'enceinte diplomatique avant d'en être évacués par la police, selon l'agence.

Sur des photos publiés par certains sites, on peut même voir des manifestants tenir ce qui semble être le drapeau saoudien, qui aurait été retiré.

À Machhad (nord-est), seconde ville d'Iran, des manifestants ont également attaqué et incendié le consulat saoudien. Le ministre iranien des Affaires étrangères a appelé au calme et exhorté les protestataires à respecter les bâtiments diplomatiques.


Dimanche 3 Janvier 2016 - 12:42

Par Samir Amor




Nouveau commentaire :
Twitter