Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Visite Haniyeh : les Juifs tunisiens refusent d'être mêlés au conflit du Proche-Orient


Dimanche 8 Janvier 2012 modifié le Lundi 9 Janvier 2012 - 06:38

La communauté juive de Tunisie "refuse d'être mêlée au conflit israélo-palestinien" et "ne doit pas être insultée" ont déclaré dimanche ses représentants, interrogés sur des slogans anti-juifs entendus lors de l'arrivée en Tunisie du représentant du Hamas palestinien Ismaïl Haniyeh.




Le représentant du Hamas palestinien, Ismaïl Haniyeh, visite Sidi Bouzid en Tunisie le 7 janvier 2012.
Le représentant du Hamas palestinien, Ismaïl Haniyeh, visite Sidi Bouzid en Tunisie le 7 janvier 2012.
"Il n'y a pas de sionistes en Tunisie et on ne veut pas être mêlés au problème du Proche-Orient, la Tunisie est notre pays", a déclaré à l'AFP Peres Trabelsi, un des représentants de la communauté juive, qui compte environ un millier de personnes (contre 100.000 à l'indépendance en 1956).

Il était interrogé sur des slogans antisémites lancés jeudi à l'aéroport de Tunis-Carthage par des sympathisants islamistes venus accueillir le chef du gouvernement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza.

Selon des images diffusées sur internet, des personnes qui attendaient à l'extérieur de l'aéroport ont crié: "Il faut tuer les Juifs, c'est notre devoir".

Quelque 2.000 personnes, dont de nombreux sympathisants du parti islamiste tunisien Ennahda, s'étaient rassemblées pour accueillir M. Haniyeh, invité par les nouvelles autorités tunisiennes pour une visite de cinq jours.

"Aucun Tunisien ne doit être insulté, et le gouvernement doit prendre des mesures pour que ce genre d'incident ne se reproduise pas", a déclaré M. Trabelsi, estimant que les gens qui profèrent ces slogans veulent "détruire la Tunisie".

"Les slogans anti-juifs constituent un acte isolé qui ne traduit ni les positions du gouvernement Ennahda ni celles du gouvernement tunisien", a déclaré au quotidien Le Temps dimanche un responsable d'Ennahda, Ajmi Lourimi.

"Certains membres de la communauté ont eu peur après cet incident, mais il faut faire la différence entre la situation au Proche-Orient et ici", a estimé pour sa part le grand rabbin de Tunis, Haïm Bittan. "Tous les invités de la Tunisie sont les bienvenus", a-t-il ajouté à propos de la présence de M. Haniyeh.

Le représentant du Hamas, organisation considérée comme terroriste par Israël et les pays occidentaux, effectue une tournée hors de la bande de Gaza pour la première fois depuis la prise du pouvoir du Hamas dans ce territoire palestinien. Il s'est rendu en Egypte, au Soudan, en Turquie, et doit après la Tunisie visiter le Qatar et Bahreïn.

Dimanche 8 Janvier 2012 - 21:35

(Source Afriquinfos)





1.Posté par Gérard le 08/01/2012 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien de nouveau sous le soleil, depuis toujours, TOUS les arabes ont voulut tuer TOUS les juifs

2.Posté par ecolo le 09/01/2012 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le communiqué du représentant d'Ennahdha a beaucoup minimisé ce qui s'est passé à l'éroport. En effet, il parle de slogans ant-juifs : ce sont carrément des appels au meurtre. C'est inadmissible et devant la police!!

Nouveau commentaire :
Twitter