Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Violences entre le Hezbollah et Israël: deux soldats et un casque bleu tués


Mercredi 28 Janvier 2015 modifié le Mercredi 28 Janvier 2015 - 21:58

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu mercredi soir que le mouvement chiite libanais Hezbollah allait "payer le prix" de son attaque qui a coûté la vie à deux soldats dans une zone occupée à la frontière du Liban.




Selon le porte-parole de l'armée israélienne Peter Lerner, il s'agit du "plus grave" incident à la frontière depuis 2006, lorsqu'une attaque similaire du Hezbollah contre des soldats israéliens avait entraîné une guerre dévastatrice avec l'Etat hébreu.

Le conseil de sécurité de l'ONU devait se réunir à 21H00 GMT sur l'incident, à la demande de la France.

Un casque bleu espagnol de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) a en outre été tué dans le "cours des développements", a indiqué cette dernière, précisant que l'homme était décédé après avoir été grièvement blessé et qu'une enquête était en cours sur les circonstances de sa mort.

La Finul a appelé les deux parties à la retenue, alors que la chef de la diplomatie de l'Union européenne Federica Mogherini a appelé à une "cessation immédiate des hostilités".

Benjamin Netanyahu a cependant vivement réagi en prévenant que "ceux qui sont derrière l'attaque en paieront le prix", a indiqué son bureau.

M. Netanyahu tenait en soirée à Tel-Aviv une réunion d'urgence avec le ministre de la Défense Moshé Yaalon, le chef des forces armées, le général Benny Gantz, et le directeur du Shin Beth, les service de sécurité israéliens.

L'ambassadeur israélien aux Nations unies Ron Prosor a de son côté exhorté le Conseil de sécurité à "condamner le Hezbollah sans équivoque".

Le mouvement Résistance islamique, l'aile militaire du Hezbollah, a revendiqué l'attaque dans un communiqué, indiquant qu'"un groupe des martyrs de Qouneitra (...) a visé avec des roquettes (...) un convoi militaire israélien" dans le secteur des Fermes de Chebaa occupé par Israël, près du village arabe de Ghajar.

L'armée israélienne a affirmé qu'"un véhicule militaire dans la zone de Har Dov", le terme israélien désignant les Fermes de Chebaa, avait été touché, et que plus tard, des tirs de mortier avaient visé une base militaire israélienne sur le mont Hermon.

Elle a ensuite fait état de deux morts et sept blessés dans ses rangs.
Mercredi 28 Janvier 2015 - 21:57

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter