Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Villeneuve-Saint-Georges: Quand le drapeau français est remplacé par celui de l'Algérie


Lundi 14 Juin 2010 modifié le Mardi 15 Juin 2010 - 11:49




Villeneuve-Saint-Georges: Quand le drapeau français est remplacé par celui de l'Algérie
Le drapeau français accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a été brûlé dans la nuit de dimanche à lundi et remplacé par un drapeau algérien. Les événements se sont déroulés alors que l'Algérie disputait dimanche son premier match de la Coupe du monde, qu'elle a perdu face à la Slovénie. "Mais rien ne prouve que cela soit lié à la Coupe du monde, ni même que les auteurs de l'acte soient algériens", a tenu à préciser au point.fr Julien Zoughebi, directeur de cabinet de la mairie.

"Rien ne peut justifier que le drapeau tricolore soit brûlé. Je condamne fermement cet acte", a quant à elle déclaré Sylvie Altman, maire de la ville, dans un communiqué . Pour Julien Zoughebi, l'affaire est extrêmement surprenante : "Dimanche, il y a eu trois matchs de la Coupe du monde sans aucun incident, et aucun rassemblement particulier. C'était un week-end festif, nous avions à la fois un festival et l'anniversaire du jumelage de la ville avec une ville allemande, tous les murs étaient pavoisés et en particulier celui de la mairie", a-t-il raconté. "Aucun voisin n'avait entendu ou signalé quoi que ce soit" a-t-il précisé.

Le directeur du cabinet du maire était d'autant plus étonné que le Mondial est d'habitude un moment particulièrement festif dans sa ville : "Villeneuve-Saint-Georges est une ville multicolore, interculturelle. Il y a des drapeaux de tous les pays qui participent au Mondial partout devant les bars, et une ambiance festive", a-t-il raconté. Dès que l'incident a été constaté lundi matin, la mairie a porté plainte. "Des empreintes ont été relevées, on a fait tout ce qu'il fallait pour que la police puisse faire son enquête", a commenté Julien Zoughebi.



Lundi 14 Juin 2010 - 16:58

Le Point




Nouveau commentaire :
Twitter