Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Vietnam : une femme devient présidente de l'Assemblée, une première


Jeudi 31 Mars 2016 modifié le Jeudi 31 Mars 2016 - 09:16




Pour la première fois de son histoire, le Vietnam a élu jeudi une femme, Nguyen Thi Kim Ngan, à la tête de l'Assemblée nationale, l'un des quatre postes les plus importants du régime communiste.

Agée de 61 ans, cette dernière a été plébiscité par les quelque 500 députés réunis en session de printemps, recueillant 95,5% des voix, selon les médias officiels. Elle était la seule candidate. Une fois investie, cette dernière a promis sa "fidélité indéfectible à la nation, au peuple et à la Constitution".

C'est la première fois que l'Assemblée nationale vietnamienne est dirigée par une femme depuis la mise en place du régime communiste en 1945. Largement dominée par les hommes, l'Assemblée compte environ 25% de femmes en son sein.

Nguyen Thi Kim Ngan, originaire de la province de Ben Tre, dans le sud, a été choisie à ce poste lors du congrès national du Parti communiste de janvier marqué notamment par de vives luttes de tendances en son sein.

Lors du congrès, le secrétaire général du PCV, Nguyen Phu Trong, a été maintenu à son poste, permettant la victoire du camp conservateur au détriment des réformateurs emmenés par le Premier ministre Nguyen Tan Dung, qui doit démissionner la semaine prochaine.

Samedi, l'Assemblée nationale doit élire un nouveau président de la République.

Selon l'analyste politique Pham Chi Dung, l'élection de Mme Ngan est le choix "stratégique" du PCV pour assurer un équilibre entre les différentes régions clés du pays.

Elle est l'une des 19 membres du Politburo, la plus haute instance du régime de Hanoï. D'après les analystes, la nomination de nouveaux dirigeants vietnamiens a été accélérée cette année parce que de nombreux hommes politiques partent à la retraite et pour préparer la visite du président Barack Obama fin mai au Vietnam.
Jeudi 31 Mars 2016 - 09:15

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter