Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Vidéo des otages français enlevés au Cameroun, Paris confirme la revendication de Boko Haram


Lundi 25 Février 2013 modifié le Mardi 26 Février 2013 - 10:35




Vidéo des otages français enlevés au Cameroun, Paris confirme la revendication de Boko Haram
La France a confirmé lundi la revendication de l'enlèvement au nord du Cameroun de sept otages français, membres d'une même famille, par le groupe radical nigérian Boko Haram, dans une vidéo postée sur internet.

"Une vidéo de la famille française enlevée au nord du Cameroun mardi dernier vient d'être diffusée par le groupe Boko Haram", a déclaré le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, dans un communiqué.

"Pour nous tous, ces images sont terriblement choquantes. Elles démontrent une cruauté sans limites", a ajouté M. Fabius.

Les autorités françaises procèdent "aux vérifications nécessaires dans ces circonstances", a-t-il précisé, assurant que "tous les services de l'Etat sont mobilisés pour libérer nos compatriotes".

A l'issue d'une réunion d'un conseil de défense, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault avait affirmé, auparavant, que son gouvernement avait "désormais l'information" selon laquelle "le groupe Boko Haram revendique la détention" de la famille française, "probablement détenue au Nigeria".

"Les autorités françaises sont en contact étroit et permanent avec les autorités nigérianes et camerounaises", a indiqué M. Ayrault, notant que la cassette vidéo "est actuellement analysée par nos services qui justement examinent la nature des revendications" du groupe islamiste.


Sur la vidéo mise en ligne sur le site YouTube, les membres de la famille apparaissent entourés d'au moins trois de leurs ravisseurs dont les visages sont cachés, réclamant la libération de plusieurs prisonniers au Cameroun et au Nigeria.

La vidéo, qui dure plus de trois minutes, est tournée dans un lieu et à une date inconnus.

Selon le gouvernement camerounais, les sept français, dont quatre enfants, enlevés dans le nord du Cameroun et leurs ravisseurs, auraient traversé la frontière et se trouveraient désormais au Nigeria voisin.

Avec ce nouveau rapt, le premier visant des Occidentaux dans cette région de l'Afrique centrale, la France compte désormais quinze otages à l'étranger, tous détenus au Mali ou dans la région.
Lundi 25 Février 2013 - 23:59

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter