Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Vente de Rafale au Qatar: "la France est regardée comme un pays fiable" (Hollande)


Lundi 4 Mai 2015 modifié le Mardi 5 Mai 2015 - 17:47

François Hollande s'est félicité lundi à Doha que "la France (soit) regardée comme un pays fiable", lors de la cérémonie de signature du contrat de vente de 24 avions de combat Rafale entre le Qatar et Dassault et MBDA.




"Si nous sommes présents ici au Qatar (...), c'est d'abord parce qu'il y a une longue tradition, et ensuite parce que la France est regardée comme un pays fiable, à qui il est possible de donner sa confiance pour un pays partenaire. Et c'est cette constance, cette fiabilité, cette crédibilité qui nous permet d'avoir maintenant, avec nos partenaires --aujourd'hui le Qatar, hier d'autres pays, l'Egypte, l'Inde, demain d'autres pays encore-- une confiance qui se traduit par un contrat important pour le Rafale", a déclaré M. Hollande lors d'un point presse.

Au Moyen-Orient, "nous travaillons à trouver des solutions politiques, à appuyer également des opérations lorsqu'elles sont nécessaires sur le plan militaire. Nous faisons en sorte en Syrie de trouver une transition qui ne passe pas par Bachar Al-Assad, chacun le comprend, mais qui doit rassembler toute l'opposition et permettre un dialogue avec une partie du régime", a poursuivi le président français.

"Nous sommes également présents dans la coalition en Irak pour agir contre le terrorisme et nous faisons aussi notre part dans la diplomatie pour trouver un accord avec l'Iran sur le nucléaire et vous savez avec Laurent Fabius la vigilance que nous portons pour que cet accord puisse être véritablement une garantie que l'Iran n'accède pas à l'arme nucléaire", a également déclaré M. Hollande.

"Pour toutes ces raisons, j'ai été invité à venir demain (mardi) devant le Conseil de coopération des pays du Golfe. C'est un honneur fait à la France, une marque d'amitié, de confiance, la preuve qu nous sommes toujours regardés comme une puissance mais une puissance qui agit pour la paix et qui a cette garantie pour nos alliés, nos amis, d'être présente chaque fois qu'elle est appelée", a conclu M. Hollande.

Hôte du Conseil de coopération, le président français brûle quelque peu la politesse à son homologue américain Barack Obama qui recevra les dirigeants de cette instance à la mi-mai aux Etats-Unis pour tenter de les rassurer sur l'accord-cadre conclu début avril avec l'Iran sur son programme nucléaire.

Lundi 4 Mai 2015 - 17:27





Nouveau commentaire :
Twitter