Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Venezuela: l'opposition aux urnes contre la Constituante de Maduro


Dimanche 16 Juillet 2017 modifié le Dimanche 16 Juillet 2017 - 10:32

Les Vénézuéliens sont appelés à se prononcer dimanche sur le projet de Constituante du président Nicolas Maduro lors d'une consultation populaire symbolique organisée par l'opposition, après plus de trois mois de manifestations violentes.




Présenté comme un acte de "désobéissance civile", ce vote, qui se déroulera sans l'aval des autorités, a pour but de manifester le rejet par la population de la future Assemblée constituante, selon la coalition des antichavistes - du nom d'Hugo Chavez, président de 1999 à sa mort en 2013 - réunis au sein de la Table de l'unité démocratique (MUD).

Espérant une participation massive, l'opposition ouvrira quelque 2.000 bureaux de vote à travers le pays à 07H00 locales (11H00 GMT).

"Tout est prêt. Demain (dimanche), le pays non seulement va rejeter la Constituante, il donnera un mandat pour exiger un changement de régime, la sortie de la dictature et l'ouverture d'une transition avec un gouvernement d'union nationale", a déclaré samedi à l'AFP une responsable de l'opposition, Maria Corina Machado.

Selon l'institut de sondages Datanalisis, près de 70% des Vénézuéliens sont opposés à la Constituante et 80% dénoncent la gestion par M. Maduro d'un pays en partie paralysé et traumatisé par trois mois et demi de manifestations, au cours desquelles 95 personnes ont été tuées.

D'après les projections de Datanalisis, quelque 10,5 millions de personnes, sur 19 millions d'électeurs, seraient prêts à voter lors du plébiscite.

Le projet d'assemblée constituante est fermement rejeté par les antichavistes qui y voient un moyen de contourner l'Assemblée nationale, où l'opposition est majoritaire depuis 2016, .

"Cela va marquer un avant et un après dans cette lutte pour récupérer la démocratie au Venezuela", a déclaré Julio Borges, le président du Parlement.

Avec AFP
Dimanche 16 Juillet 2017 - 10:31





Nouveau commentaire :
Twitter