Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




Une étude de l’Institut TNS révèle l’optimisme et la confiance de la jeunesse marocaine


Par Atlasinfo


La Fondation pour l’Innovation Politique vient de publier une vaste enquête, dirigée par Dominique Reynié, conduite dans vingt-cinq pays des cinq continents auprès de 32700 jeunes âgés de 16 à 29 ans et réalisée par l'institut TNS Opinion, qui nous renseigne à la fois sur les manières de vivre, les opinions et les aspirations de la jeunesse du monde d’aujourd’hui.




Dominique Reynié,
Dominique Reynié,
Les résultats sont particulièrement intéressants au regard des récents évènements de Tunisie, survenus au sein d’une population jeune, où une personne sur deux a moins de 25 ans. Certes, cette enquête ne contient aucune information sur l’Algérie ni la Tunisie, pays non traités pour des raisons de censure. En revanche, beaucoup est dit sur le Maroc, seul pays du monde arabe représenté dans l’enquête. Les résultats témoignent, de manière particulièrement éclatante, de l’optimisme et du dynamisme de la jeunesse marocaine.

L’une des premières caractéristiques de la jeunesse marocaine est sa confiance dans les institutions nationales. Les jeunes Marocains témoignent largement de leur confiance dans les institutions religieuses (73%), dans leur gouvernement (60%) et dans leur parlement (49%). Cette confiance des jeunes Marocains contraste fortement avec les réponses des jeunes Français (seuls 17% ont confiance dans le gouvernement et 17% dans le parlement) et des jeunes Allemands (30% et 31% respectivement). La confiance des Marocains en leurs institutions est également confortée par un optimisme quant à l’avenir. L’optimisme des jeunes Marocains quant à leur avenir personnel, à l’avenir de leur pays et à leur avenir professionnel se démarque ici encore de la vision de la jeunesse européenne. Une forte majorité des jeunes Marocains pensent que leur avenir personnel est prometteur (77%, contre 53% des Français) et que l’avenir de leur pays l’est également (67%, contre seulement 17% des Français). Les Marocains se disent certains d’avoir un travail dans l’avenir (72%, contre 49% des Français).

En second lieu, la jeunesse marocaine affiche un attachement fort aux valeurs (religion, famille, justice, patrie) constitutives des croyances collectives et composantes de leur identité personnelle. La religion compte dans l’identité personnelle (92%). La famille est aussi un fondement de la société (88% des Marocains, contre 77% des Européens). Les Marocains sont attachés à l’idée de justice : 55% d’entre eux se disent en effet prêts à désobéir à la loi pour combattre une injustice. L’attachement de la jeunesse marocaine à leur patrie est également significatif. La nationalité est importante dans l’identité de la jeunesse marocaine (87%, contre 63% pour les jeunes Français). Et 69% des jeunes Marocains se disent prêts à mourir pour leur pays (contre 59% des Européens).

Enfin, l’implication et l’intérêt de la jeunesse marocaine pour les activités politiques contrastent avec ceux de la jeunesse européenne. L’enquête souligne en effet l’investissement politique des jeunes Marocains dans les espaces de participation démocratique de la société civile. L’engagement militant au sein d’un parti politique intéresse d’avantage les Marocains (42%) que les Français (12%) ou les Suédois (23%). Le militantisme associatif suscite également un plus grand intérêt pour les jeunes Marocains (63%) que pour les Français (46%) et les Allemands (36%).

http://www.fondapol.org/wp-content/uploads/2011/01/2011-la-jeunesse-du-monde.pdf http://www.fondapol.org/wp-content/uploads/2011/01/2011-la-jeunesse-du-monde.pdf

Mercredi 19 Janvier 2011 - 17:39



Mercredi 19 Janvier 2011 modifié le Jeudi 20 Janvier 2011 - 10:23


1.Posté par Laïcité le 19/01/2011 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Intéressant : visiblement, la transition démocratique s’y déroule de manière plus douce… et plus efficace ! C'est quand même incroyable de voir l'attachement religieux des jeunes de moins de 29 ans... plus de 90% !

2.Posté par Cynthia le 19/01/2011 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Laïcité : en même temps, l'Islam au Maroc ne me parait pas agressif. Et puis, le roi est commandeur des croyants, ce qui donne un peu de stabilité à tout l'édifice !!!! la laïcité n'aurait pas de sens

3.Posté par Marwane le 20/01/2011 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après une grande école à Paris, j'ai décidé de rentrer au Maroc pour tenter ma chance. Je n'ai pas eu à le regretter. Grance à mes mérites sans piston. Je vien d'une famille modeste, j'ai dércroché une bonne place dans une entreprise à Casablanca, alors quà Paris on ne me proposait que des stages. Je ne suis pas le seul à avoir choisi de rentrer. Beacoup de diplomés l'ont fait.

4.Posté par Karam le 20/01/2011 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Maroc a accompli une grande réformé son champ religieux. Les pseudo imams ont été renvoyés.Les partis politiques sont nombreux. il reste encore des choses à faire sur le plan de la précarité.

5.Posté par MIMI le 22/01/2011 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CETTE ENQUETE EST ASSEZ INTERESSANTE ET LES RESULTATS SUR LA JEUNESSE MAROCAINE DEMONTRENT QUE CETTE JEUNESSE EST CONSCIENTE DE SON ROLE ET DE SES DROITS

6.Posté par Armand le 23/01/2011 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve bien dommage qu'il n'y a pas eu d'enquête sur les jeunesses tunisienne et algérienne. Le tableau serait plus complet.

7.Posté par Ariel le 23/01/2011 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La jeunesse marocaine semble d'après cette enquête souffrir moins des maux qui touchent celles de Tunisie et d'Algérie.
Ben Ali a berné le monde avec son miracle économique et l'Algérie est impardonnable. Etant un pays très riche, c'est honteux que sa jeunesse ne pense qu'à partir loin de son pays. C'est un échec de son mode de gouvernance et de gestion économique. Donc où va l'argent du gaz et de pétrole? Les jeunes ont besoin de travail e de logement décent. C'est un droit et les millards de réserve doivent servir à cela!!!

8.Posté par Darius le 25/01/2011 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Maroc est un pays avec une monarchie stable. M6 a mieux compris son peuple et son besoin de liberté après les années du plomb

9.Posté par lilou le 02/02/2011 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense que c est surtout les enormes chantiers lancees par le roi qui font que l ensemble des marocains croit en lui, depuis son accession au trone il na eu de cesse que d aider son peuple a se sortir des annees de plomb aujourd hui les marocains sont libre car rien n est interdit au maroc,

10.Posté par Rabiâ le 02/02/2011 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je crois que les jeunes au Maroc, malgré les difficultés, sont mieux lotis que la majorité du monde arabe. La société civile marocaine est aussi plus dynamique et plus solidaire.. Ce grand investissemet dénote d'une société plus saine.

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens