Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Une députée pro-Macron facture des visites de l'Assemblée nationale à ... 119 euros


Vendredi 8 Septembre 2017 modifié le Vendredi 8 Septembre 2017 - 21:59

Une députée du parti du président Emmanuel Macron était au coeur d'une polémique vendredi en France après avoir facturé des visites de l'Assemblée nationale via son entreprise.




Une députée pro-Macron facture des visites de l'Assemblée nationale à ... 119 euros
Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a indiqué qu'il avait saisi la déontologue du Palais-Bourbon au sujet de la députée de La République en marche, Pascale Fontenel-Personne.

Selon l'hebdomadaire Marianne, l'entreprise de transports de cette élue de la Sarthe (ouest) propose, pour 119 euros, des visites de l'Assemblée au départ de la ville du Mans.

Est compris dans ce prix le transport en véhicule, les services d'un chauffeur-accompagnateur, le déjeuner boissons comprises et la visite de l'Assemblée. "Cette visite se fera en présence de notre députée", précise la présentation de la prestation par l'entreprise Access Tours.

La députée du parti de gauche radicale La France insoumise a aussitôt regretté que des députés La République En Marche puissent avoir "des comportements en totale contradiction avec les normes édictées" par la loi de moralisation de la vie publique votée récemment.

Dans un communiqué, Mme Fontenel-Personne s'est défendue en soulignant qu'elle s'était "mise en retrait" de son entreprise dès son investiture et qu'"il n'a jamais été question de faire payer l'entrée de l'Assemblée nationale, la visite étant gratuite".

"Dans un souci de transparence à laquelle je suis profondément attachée, en adéquation avec la ligne politique et morale définie par le président Emmanuel Macron, j'avais déjà enclenché la procédure de cession de mes parts au sein de l'entreprise. J'ai également demandé qu'elle cesse toute activité en lien avec le Parlement afin qu'aucune confusion ne soit possible", a ajouté la députée.

De fait, on pouvait lire vendredi sur le site internet d'Access Tours que "tous les transports de personnes à destination de l'Assemblée nationale" étaient "annulés à partir de ce jour".

Avec AFP
Vendredi 8 Septembre 2017 - 14:18





Nouveau commentaire :
Twitter