Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Une délégation de l'APCE au Maroc dès mardi pour observer les législatives du 25 novembre


Lundi 21 Novembre 2011 modifié le Mardi 22 Novembre 2011 - 09:21




Une délégation de l'APCE au Maroc dès mardi pour observer les législatives du 25 novembre
Une délégation de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) se rendra du 22 au 26 novembre au Maroc en vue de l'observation des élections législatives du 25 novembre, a indiqué lundi l'institution paneuropéenne.

La mission de cette délégation de 15 membres, présidée par le tchèque Tomas Jirsa, fait suite à l'octroi au Parlement marocain en juin dernier du statut de "Partenaire pour la démocratie", qui prévoit de "renforcer le contrôle public des élections par des observateurs indépendants".

La délégation rencontrera notamment les représentants des groupes parlementaires, le Président du Conseil national des droits de l'homme ainsi que des représentants de la société civile, des médias et de partis politiques non représentés au Parlement, précise l'APCE dans un communiqué.

Le 25 novembre, la délégation se déploiera dans tout le pays pour observer le déroulement du scrutin dans les bureaux de vote, ajoute la même source, précisant que les conclusions seront présentées par le président de la délégation, lors d'une conférence de presse, le 26 novembre à Rabat.

Les membres de la délégation parlementaire paneuropéenne sont issus de onze pays européens et représentent cinq groupes politiques de l'APCE: L'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE), le Parti Populaire Européen (PPE/DC) les Socialistes, le Groupe Démocrate Européen (GDE) et la Gauche unifiée européenne (GUE).

L'APCE avait dépêché du 9 au 12 novembre au Maroc une délégation pré-électorale qui a affirmé, dans ses conclusions, avoir "noté avec satisfaction que la législation électorale a été améliorée, permettant d'organiser des élections libres et équitables, souhaitant qu'elle soit appliquée de bonne foi par les principaux acteurs politiques".


Lundi 21 Novembre 2011 - 21:32





Nouveau commentaire :
Twitter